13 millions de dinars pour la réhabilitation du cimetière des martyrs

La wilaya de Tlemcen a accordé 13 millions de dinars pour l’aménagement du carré des martyrs et la réhabilitation des tombes du cimetière des chouhada de Hennaya, a-t-on appris, hier, auprès de la chef de la daïra de Hennaya, Kheïra Telli.

«Cette enveloppe financière émanant du budget de la wilaya va nous permettre d’entamer, dès le mois d’août prochain, les travaux d’aménagement du carré des martyrs de ce lieu chargé d’histoire et de mémoire de notre glorieuse Révolution, qui sert au recueillement à la mémoire des martyrs.

Il est également prévu des travaux de remise en état des tombes fissurées et endommagées de dizaines de nos glorieux chouhada ainsi que des allées à l’intérieur du cimetière, qui compte à lui seul 4.963 tombes de martyrs. Cet endroit mérite beaucoup d’hommage et d’égard de notre part, car la terre où le sang des martyrs a coulé est une terre bénie.

Nous envisageons de restaurer dans le futur toutes les tombes qui existent au niveau de ce cimetière, inauguré le 25 juin 1970, qui compte en son sein un musée, une mosquée et deux logements de fonction», a affirmé la chef de la daïra de Hennaya.

Dans le même contexte, nous avons appris auprès du directeur des moudjahidine de la wilaya de Tlemcen, Afif Hachemi, que le centre de torture (dit château) de la ville de Sebdou a été totalement réhabilité par l’association historique et culturelle (présidée par Benamar Benaïssa, grand invalide de guerre), en collaboration avec l’APC de Sebdou pour un montant de 250 millions de centimes.

De même que la stèle commémorative des évènements de 1957 au cours desquels de nombreux moudjahidine sont tombés au champ d’honneur au lieu-dit Boufariasse, situé entre Sabra et Ouled Riah. Un montant de 250 millions de centimes a été alloué par le ministère des Moudjahidine à cette association historique et culturelle qui déploie de grands efforts pour immortaliser de hauts faits de la guerre de Libération et préserver l’image de ces véritables lieux empreints d’histoire et de sacré.

A noter que la wilaya de Tlemcen dispose de 15 cimetières de chouhada, 105 stèles commémoratives et 12 centres de torture.

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *