20 arrêtés de concession de foncier industriel annulés

Le Wali de Tlemcen, Benyaiche Ali, a lancé hier, un appel aux investisseurs locaux et nationaux désireux d’investir dans la wilaya de Tlemcen de se rapprocher de ses services où ils trouveront toutes les facilités pour la concrétisation de leurs projets.

Il fera remarquer que «l’Etat n’a ménagé aucun effort en matière de promotion, d’encouragement et d’octroi de facilités dans le domaine de l’investissement pour la promotion et l’encouragement des projets d”investissements privés, afin de favoriser la valeur ajoutée et l’emploi, car l’investissement privé constitue un puissant catalyseur de l’innovation, de la croissance économique, la création d’emploi et la relance du développement local».

Le chef de l’exécutif qui s’adressait aux élus de l’APW, aux responsables des différents dispositifs de l’emploi et aux directeurs de l’exécutif et chefs de daïra, à l’occasion d’un débat sur la situation de l’emploi dans la wilaya lors des travaux de la session ordinaire de l’APW qui s’est ouverte mercredi dernier, a révélé que «20 arrêtés de concession de foncier industriel ont été annulés aux investisseurs récalcitrants après que plusieurs délais leur ont été octroyés pour accélérer les démarches de dépôt du permis de construire et le lancement des travaux de leurs projets. Pour ceux qui détiennent des actes de propriété, des poursuites judiciaires ont été engagées contre eux.

Au début, ça fait 20 ans, quelque 156 lots de terrain ont été attribués pour soi-disant réaliser des projets, afin de créer plus de 10 000 postes d’emploi, hélas il n’en n’est rien aujourd’hui. Ce que j’ai remarqué à Tlemcen, c’est que certaines personnes ont érigé des salles de fête agréées au sein même des zones industrielles ! C’est une catastrophe !

Depuis mon arrivée à la tête de cette wilaya, j’ai tenu à ce que ces choses-là ne se répètent jamais et sur les 43 parcelles de terrain octroyées récemment, 15 projets ont déjà été lancés, et des arrêtés de concession et des permis de construire ont été accordés en un délai record pour faciliter la tâche aux investisseurs pour pouvoir mettre en œuvre leurs différents projets d’investissement créateurs de richesses. Nous sommes là pour favoriser l’instauration de conditions plus propices à l’investissement privé et nous luttons contre tous les obstacles qui freinent l’investissement et contre l’immobilisme de certains qui se cachent derrière l’investissement pour s’accaparer de terrains».

Vantant les atouts économiques de la wilaya de Tlemcen, le wali a indiqué «avant le secteur du tissage et textile arrivait à créer plus de 50 000 postes d’emploi à Tlemcen, où en est-on aujourd’hui ? Nous devons revenir à ces métiers, à la chaussure et la céramique. Nos portes sont ouvertes pour tous ceux qui veulent investir dans ces domaines pour relancer ces activités qui créent la richesse et l’emploi». M. Benyaiche a, par ailleurs, critiqué le mauvais choix de terrain de la zone industrielle d’Ouled Bendamou à Maghnia, qui s’étend sur une superficie de 103 hectares.

«Ce terrain est non conforme et inadéquat, il est accidenté et ne répond guère à l’investissement. Il nous faut aujourd’hui quelque 500 milliards pour ramener uniquement de l’électricité et du gaz, vous voyez les erreurs commises dans la localisation de cette assiette de terrain. Il nous faut 2 kilomètres de conduites pour l’alimenter en eau, c’est vraiment très coûteux pour l’Etat».

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *