2,8 milliards de dinars pour améliorer le cadre de vie

Les crédits affectés en 2018 par la wilaya de Tlemcen à la réalisation des plans communaux de développement (PCD), pour améliorer le cadre de vie des habitants des 53 communes, sont de l’ordre de 2,8 milliards de dinars pour un total de 407 opérations, a-t-on appris lors d’une brève entrevue avec le secrétaire général de la wilaya de Tlemcen, M. Aroua Aissa.

Selon les chiffres détaillés fournis par ce responsable, ces actions retenues par secteur ont porté sur 113 opérations d’alimentation en eau potable (Petits ouvrages de mobilisation d’AEP, stockage, réseau de distribution, traitement, études, construction de bornes de fontaines en zone rurale et habitations éparses, captage et aménagement de sources), 133 opérations d’assainissements (Réseaux d’assainissements, traitement hors STEP, études, traitement des réseaux, renouvellement), 03 opérations d’environnement (Réalisation de décharges publiques communales pour les communes non prises en charge par les CET), 22 opérations de chemins et pistes (Créations neuves, réfection, ouvrages d’art, grosses réparations dues aux intempéries), 02 opérations d’éducation (Reconstruction, grosses réparations, réaménagements, renouvellements d’équipements, construction des salles de classe), 109 opérations d’aménagements urbains (Voiries, éclairage public, réalisation de jardins publics, aménagement des espaces verts), 10 opérations santé (Construction et équipements de salles de soins, aménagements et grosses réparations de salles de soins), 10 opérations de sports (Aires de jeu, terrains de sports de proximité) et 05 opérations de bâtiments administratifs (Sièges d’APC, antennes administratives et recettes communales).

«Le programme PCD s’articule autour des actions prioritaires de développement, principalement celles liées à l’amélioration des conditions de vie des citoyens, tels l’AEP, l’assainissement, le désenclavement, etc. Outre, leur impact immédiat sur les citoyens, ces projets permettent également de dynamiser les activités économiques et sociales de ces communes. La dotation financière a été répartie par commune sur la base d’un certain nombre de critères, tels la population, le nombre de communes et leur situation financière.

Les plans communaux de développement constituent un instrument privilégié pour la concrétisation des objectifs fixés en matière de développement local. A travers ces plans, l’Etat met à la disposition des communes des moyens financiers, sur le budget de l’Etat, pour leur permettre de répondre efficacement et rapidement aux besoins des populations», a-t-il expliqué.

Dans le même sillage, le secrétaire général de la wilaya de Tlemcen a ajouté que près de 708 opérations ont été financées dans le cadre du fonds commun des collectivités locales (FCCL) pour un montant global de 6,8 milliards de dinars. Ces subventions octroyées aux communes ont porté sur 315 opérations d’AEP, l’assainissement et le gaz naturel, 165 opérations d’aménagement urbain, 164 opérations d’infrastructures de proximité et 64 autres de chemins et pistes.

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *