Le 3ème MGIBR Workshop International « Le lait: Production, Conservation et Valorisation » prévu en novembre.

Par Gadiri Mohammed

L’Université Abou Bekr Belkaid de Tlemcen, faculté des sciences de la nature et de la vie et sciences de la terre et de l’univers (SNV-STU), en collaboration avec l’institut des sciences techniques appliquées (ISTA) et dans le cadre du projet international ARIMNET2 « CA.RA.VA.N », organise le 3ème MGIBR Workshop International “Le lait: Production, Conservation et Valorisation”, le 20 novembre prochain.

Les principaux travaux de ce workshop se déroulent en quatre sessions ; pour la session 1 : les procédés de production : conservation et commercialisation, pour la session 2 : valorisation des produits laitiers de terroir, la session 3 : amélioration de la production (génétique et nutrition), et la session 4 : microflore du lait avons appris auprès du Dr. Ameur Ameur Abdelkader coordinateur et membre du comité d’organisation.

Les marchés des produits laitiers sont en pleine effervescence, ce qui n’aide pas à bien percevoir les aléas à venir, tout particulièrement pour les producteurs, qui ne bénéficieront plus des soutiens du marché dans le secteur laitier. Les aides directes peuvent encore faire illusion, mais elles n’ont pas avantagé les producteurs laitiers. Par ailleurs, leur avenir peut également être questionné

Dans son contexte général, ce Workshop représente la première étape du projet « Toward a CAmel tRAnsnational VAlue chaiN” (acronym : CA.RA.VA.N.), financée par ARIMNET2, vers la mise en place, avec l’aide d’experts internationaux, nationaux et acteurs du domaine socio-économique, d’actions qui ont pour objectif de tracer les principaux contours du problème et les perspectives, en particulier concernant de l’état actuel du Marché du lait en Algérie, l’évolution du pouvoir de marché des producteurs laitiers, l’évolution des prix aux producteurs comme aux consommateurs, cela en considérant le contexte international et les relations avec les pays en développement et les pays émergents a indiqué le coordinateur de cette manifestation scientifique Ameur Ameur Abdelkader de l’université de Tlemcen.

Il s’adressait à toutes les parties prenantes concernées par l’avenir de l’agriculture, tant dans ses dimensions locale européenne qu’internationale.

Le projet ARIMNET 2 est un réseau d’agences de financement et d’organismes de recherche nationaux et internationaux chargés de promouvoir la coordination d’activités de recherche et d’identifier des programmes de recherche communs dans la zone méditerranéenne.

L’objectif de ce programme est de promouvoir les synergies et de favoriser les coopérations entre pays méditerranéens dans le domaine de la recherche agronomique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *