4ème « nuit des idées » : En attendant les hirondelles et Timora projetés à la cinémathèque

Deux films « En attendant les hirondelles » et « Timoura » ont été projetés jeudi en soirée à la cinémathèque Djamel-Eddine Chanderli de Tlemcen en présence de leurs réalisateurs Karim Moussaoui et Azzédine Kasri qui ont animé pour l’occasion un débat avec le public formé essentiellement d’étudiants de l’université Abou Bekr Belkaid. La manifestation a été organisée par l’institut français pour célébrer « la nuit des idées qui est une invitation à découvrir l’actualité des savoirs, à écouter celles et ceux qui font avancer les idées dans tous les domaines et à échanger sur les grands enjeux de notre temps ».
Cet évènement a permis d’associer la fondation Mohamed Dib qui active dans plusieurs segments culturels et la librairie Allili, le seul espace de rencontre littéraire à Tlemcen qui propose chaque mois un contact direct entre un écrivain et ses lecteurs.
La cinémathèque désertée à longue d’année a renoué pour la première fois avec le public nombreux venu découvrir les deux longs métrages qui racontent l’Algérie contemporaine à travers les péripéties des personnages mis en avant qui campent des rôles épiques symbolisant la dure réalité de la société. L’atelier d’écriture de la fondation Mohamed Dib a proposé de son côté une séance de lecture sur scène des textes sur le thème « entre présent et future », initiative encadrée par Mme Wissem Mahmoudi, écrivaine.
Liberté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *