900 caméras de surveillance seront installées

Une conférence de presse a été animée par le chef de la sûreté de la wilaya de Tlemcen lundi au siège de la sûreté de wilaya.

Entouré de ses principaux collaborateurs de la police judiciaire, de la sécurité publique, du centre opérationnel et des moyens techniques, le commissaire divisionnaire, Makhlouf Salah, a abordé plusieurs volets ayant trait à l’évaluation de la saison estivale, la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, la police d’urbanisme et de l’environnement, la lutte contre la contrebande, la prévention des accidents de la route, les nouvelles infrastructures sportives et sociales et l’immigration clandestine et ce, en présence des chefs des sûretés de daïra et sûretés urbaines.

M. Makhlouf a révélé qu’environ 900 caméras de surveillance sophistiquées seront prochainement installées pour surveiller routes, parkings, stades, gares et d’autres lieux sensibles des principales villes de la wilaya.

«Tlemcen a été retenue comme wilaya pilote de l’ouest du pays afin de généraliser ce système de vidéosurveillance à l’ensemble des wilayas du pays. Le dossier d’installation de caméras est ficelé et se trouve aujourd’hui au niveau du premier chef de l’exécutif de la wilaya pour le mettre en exécution. Très bientôt nous allons procéder à l’implantation du centre de gestion et de contrôle des opérations, qui gère les caméras de surveillance.

Ce centre sera doté d’un matériel technologique de pointe acquis par la Direction générale de la sûreté nationale dans le cadre de la modernisation de la police. Il va nous permettre, grâce à la visualisation des caméras installées, de voir ce qui se passe sur le terrain en temps réel, d’effectuer d’importantes réalisations en termes d’investigations et de lutte contre la criminalité, ainsi que pour une couverture globale et une meilleure maîtrise de la circulation. Le centre de gestion et de contrôle de la sûreté de Tlemcen sera composé de plusieurs salles de surveillance pour visualiser le flux des images vidéo envoyées par les caméras installées un peu partout dans les villes de la wilaya et assurer une meilleure sécurité du citoyen», a expliqué le commissaire divisionnaire Makhlouf Salah.

Outre le renforcement et le développement de la formation, l’investissement dans l’élément humain, la consécration de l’action de proximité et la moralisation du travail de la police, la sûreté de la wilaya de Tlemcen s’est dotée, selon le chef de sûreté de wilaya, de moyens modernes pour la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes. Il a longuement expliqué le nouveau système d’alerte « Allô-Chorta ». Ce système est, selon M. Makhlouf, basé sur l’utilisation du smartphone permettant au citoyen de demander secours et interventions des services de police à travers le lancement d’une alerte en cas de personne en danger, et le signalement d’un fait saillant (vol, dégradation, catastrophe naturelle, agression, rapt d’enfant, accident de la circulation, obstacle sur la voie publique, etc.). Répondant à une question de notre journal relative aux bouchons formés à proximité de la nouvelle gare routière implantée à l’entrée nord de la ville de Tlemcen, M. Makhlouf Salah a annoncé la mise en place en collaboration avec les services des transports de mesures rapides pour pallier à cette situation qui commence à agacer les usagers de la route circulant dans cette zone.

Pour leur part, MM. Jekboub Nasreddine (commissaire divisionnaire, police judiciaire), Otmani Mohamed (commissaire principal, centre opérationnel), Chouikhi Abdelkafi (commissaire, sécurité publique), Merabtene Ali (commissaire principal, moyens techniques) et Ghaffour Zouhir (commissaire, administration générale) ont présenté un bilan détaillé sur la saison estivale et la période des huit premiers mois de l’année en cours.

Ainsi, l’on apprendra que pour la protection des biens et des personnes durant l’été, près de 520 policiers et 4 brigades mobiles de la police judiciaire ont été déployés à Marsat Ben M’hidi et Tafessout. Cette année le nombre d’estivants a atteint près de 4.348.000 estivants. S’agissant de la lutte contre la criminalité, quelque 3.095 affaires ont été enregistrées, ce qui a permis d’arrêter 319 personnes. Concernant la contrebande, 66 affaires ont été enregistrées depuis le début de l’année au mois d’août, ce qui a permis d’arrêter 96 personnes (39 mandats d’arrêt). Par ailleurs, près de 1.500 kilogrammes de drogue (résine de cannabis), 22.387 bouteilles de boissons alcoolisées, 20 véhicules, 9 motos, 40 quintaux de métaux non ferreux, 29 portables et 9.758 cartouches de cigarettes ont été saisis par la police depuis le début de l’année.

A noter que pour la sécurisation de la rentrée scolaire 2017-2018, quelque 150 policiers ont été déployés à travers 72 établissements scolaires de la wilaya.

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *