Aïn Fettah croule sous les ordures

La visite d’inspection et de travail effectuée, jeudi dernier, par le wali de Tlemcen, Benyaiche Ali, dans la daïra de Fellaoucène a dévoilé l’aspect désagréable et le visage peu reluisant de l’agglomération d’Aïn Fettah, blottie au pied des grands monts de Trara, à une vingtaine de kilomètres de Nedroma.

Dès son arrivée sur les lieux, le premier responsable de l’exécutif est exaspéré par l’insalubrité criarde qui saute aux yeux de n’importe quel visiteur qui arpente les ruelles de cette cité de plus de 6.000 âmes.

Des ordures entassées devant des maisons individuelles, des tas de déchets, des ruissellements d’eaux usées, des sacs en plastique de toutes les couleurs composent le triste paysage de la majorité des rues de ce village et portent un coup fatal à la santé publique et à l’environnement en général. Cette situation catastrophique a été fortement décriée par M. Benyaiche.

«Je n’ai jamais vu une agglomération aussi sale et étranglée par les déchets ! Je ne comprends pas pourquoi personne ne s’est inquiété de cette situation. Où sont les élus, que font les responsables ? Pourquoi tout cet abandon, il faut nettoyer tous les points noirs de la ville ! Organisez des campagnes de nettoyage, impliquez tout le monde, les élus, les citoyens et les agents de nettoiement ! Il faut également changer les mauvais réflexes et l’incivisme des habitants pour éviter de telles carences qui sévissent à Aïn Fettah ! », s’est exclamé le wali à l’adresse du président d’APC d’Aïn Fettah, qui n’a point trouvé d’arguments à faire valoir.

Il faut rappeler que durant la décennie noire du terrorisme, Aïn Fettah a souffert le martyre à cause des incursions répétitives des groupes armés qui prenaient les immenses forêts de Fellaoucène comme base de repli. En 1994, le parc de la commune d’Aïn Fettah a été complètement incendié et plusieurs personnes ont été froidement assassinées devant leurs proches.

A Fellaoucène (10 kilomètres d’Aïn Fettah), le wali qui a procédé à l’inauguration d’un nouveau service de maternité au sein de la polyclinique et visité les projets de réalisation de 50 et 100 logements sociaux, une salle omnisports, une école primaire et 04 logements d’astreinte pour la police, a écouté les réclamations des habitants portant sur les fortes nuisances dues aux fumées insupportables des déchets brûlés de la décharge publique de Mahrez.

Cette problématique d’incinération des déchets touche aussi la population d’Aïn Fettah. Le premier chef de l’exécutif a instruit les responsables concernés à exploiter la décharge implantée à Hammam Boughrara. Il a promis dans ce cadre de doter les deux communes de camions bennes à ordures ménagères et de réhabiliter le tronçon routier du chemin de wilaya n°105 reliant Sidi Ali Benzemra. M. Benyaiche a clôturé sa visite par la commune d’Aïn Kébira où il s’est enquis des travaux du projet des 30 logements sociaux à Heumri Benamar et visité une aire de repos à El Hashas et une école coranique à Zaouiat Sidi Bénamar.

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *