Attentat d’extrême droite en Nouvelle-Zélande: 49 personnes tuées dans deux mosquées

Par Khaled Boumediene

Au moins 49 personnes ont été tuées et 20 autres, dont des femmes et des enfants, grièvement blessées, vendredi 15 mars, lors d’une attaque terroriste contre deux mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch, durant la prière du vendredi.

L’attaquant des mosquées a été identifié comme Brenton Tarrant, un Australien de 28 ans (un extrémiste de  droite), qui a diffusé à l’aide de son caméra une partie du carnage en direct sur les réseaux sociaux après avoir publié un « manifeste » de plusieurs dizaines de pages sur un forum de discussion dans lequel il dénonce les immigrants, qualifiés d’« envahisseurs ».

Dans un document de 74 pages, l’Australien de 28 ans explicite ses motivations terroristes, inspirées du Norvégien Anders Breivik, auteur d’une tuerie massive en 2011.

Les victimes viennent de plusieurs pays musulmans, tels que le Pakistan, la Turquie, l’Arabie saoudite, le Bangladesh, l’Indonésie et la Malaisie et l’Algérie. Parmi les fidèles présents figuraient six Indonésiens, dont trois sont en sécurité.

Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) à Genève, de nombreux réfugiés et migrants se trouvent parmi les morts et les blessés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *