Benghebrit: L’examen de 5ème avancé au 24 mai

Pour l’année 2017, il y aura, globalement, 41.000 enseignants qui seront recrutés, dont 10.000 par voie externe, a annoncé avant-hier, mercredi, la ministre de l’Education nationale Nouria Benghebrit.

«Nous allons puiser dans les listes d’attente du précédent concours de recrutement en 2016 », a-t-elle expliqué à la radio nationale sur la méthode que va suivre le ministère pour cette opération de recrutement. Il sera procédé, dans une première étape, « à la redynamisation de la plate-forme numérique de recrutement, appliquée l’année dernière, afin d’exploiter les listes de réserves » des élèves qui ont eu leur moyenne. Cette plate-forme numérique sera ouverte, du 7 au 17 avril, pour le recrutement dans les wilayas, alors que l’exploitation de cette plate-forme numérique au niveau national se fera entre le 18 et le 20 avril. « Après, on lancera la procédure pour l’inscription numérique et le dépôt de dossier », ajoute la ministre.

Le concours est prévu le 29 juin, alors que le dépôt des dossiers est prévu à partir du 2 mai, a indiqué la ministre. En fait, explique-t-elle, il y aura deux recrutements en deux temps, en avril pour ceux qui ont passé le concours en 2016 et qui ont eu la moyenne et étaient dans la liste d’attente, et un concours de recrutement le 29 juin pour la 2ème phase. Au mois d’août prochain, il y aura près de 41.000 départs en retraite d’enseignants, a-t-elle annoncé, avant de relever, par rapport à ce nombre important des départs en retraite parmi le corps enseignant, que « nous sommes dans cette tendance depuis 2013 ». « La tendance à la sortie massive a commencé en 2013, et on a atteint un pic en 2016. Après, la tendance va s’inverser. »

Pour le concours de recrutement d’enseignants, prévu le 29 juin prochain, « il y aura une extension à l’ensemble des spécialités », et la liste des « spécialités et les cycles pour lesquels les postes seront ouverts seront annoncés le 29 avril », précise la ministre, qui a fait remarquer que « nous sommes en train de faire un recrutement en externe de manière exceptionnelle, car en principe les sortants des Ecoles normales supérieures sont ceux-là qui sont recrutés, mais leur nombre est faible par rapport aux postes vacants. »

« La formation des nouveaux enseignants se fera pour les recrutés en externe, en juillet et par cycles le long de l’année. Ainsi, on pourra compenser le déficit en enseignants », précise la ministre.

D’autre part, elle a confirmé les dates des examens de fin d’année. L’examen de 5ème , programmé le 28 mai, sera avancé au 24 mai, avant le début du mois de Ramadhan, alors que le Brevet se déroulera du 4 au 6 juin et le Bac du 11 au 15 juin, durant le mois de Ramadhan. Sur le phénomène des désertions des classes des candidats au Bac, avant la fin de l’année scolaire, Benghebrit a rappelé que le contrôle continu sera appliqué pour les moyennes au Bac. En outre, un élève qui sort avant la fin de la date prévue ne pourra pas redoubler en cas d’échec à son examen et sera exclu, a affirmé Mme Benghebrit. Enfin sur le phénomène de la violence scolaire, en particulier celle émanant des enseignants, elle a indiqué que ce fléau se concentre, dans le cycle primaire, pour le tiers des cas enregistrés, et dans le moyen.

Elle a ajouté que son ministère a élaboré « une stratégie nationale de lutte contre la violence dans les classes. Nous sommes en train d’élaborer des protocoles de mise en œuvre des mesures de lutte contre cette violence scolaire avec les partenaires sociaux ».

Yazid Alilat (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *