Le calligraphe Tayeb Laidi de la wilaya de Laghouat a obtenu 17 prix

Par Gadiri Mohammed

L’artiste plasticien Laidi Tayeb a remporté le prix de la première édition du concours national de la calligraphie arabe pour une son œuvre « Maquam Echahid » à la maison de la culture Abdelkader Alloula, qui a été organisé récemment par le musée public national de la calligraphie Islamique.

Cet artiste né le 3 avril 1971 à Aflou, wilaya de Laghouat, est spécialiste en ornementation et en technique de sable, enlumineur et calligraphe avec à son actif une variété d’œuvres de qualité.

Ce lauréat rencontré à Tlemcen, nous dira qu’il « a débuté cet art en qualité d’artiste plasticien, puis, ce n’est qu’au cours de l’année 2010 qu’il a opté vers l’art de la calligraphie arabe  et a obtenu dix- sept prix et distinctions lors de sa participation à des expositions nationales soit en individuel et ou en collectifs».

Au niveau international, Laidi Tayeb a eu trois prix, dont le premier le prix du concours d’art plastique « arts et créativité » en 2013, organisé à Dubaï Emirats arabes unis pour une toile mettant en valeur un cavalier algérien vêtu d’une tenue de fantasia de la région des Aurès, valorisant la richesse culturelle du peuple algérien et son attachement à son legs et civilisation.

Il faut citer aussi le premier prix au concours national de calligraphie arabe de 2011 à Alger et une participation au concours religieux de la Mecque Arabie saoudite en 2012.

Son parcours artistique est riche en distinctions et des participations à des expositions au niveau national.

Tayeb Laidi détient également d’autres projets d’exposition individuelle concernant plusieurs thématiques dont la frange enfantine etc..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *