Campagne contre la fraude à la carte Chifa

La Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (Cnas) a lancé mercredi une campagne d’information et de sensibilisation en direction des assurés sociaux et des officines pharmaceutiques pour créer une synergie avec ses partenaires conventionnés et les inciter à contribuer à la rationalisation des dépenses.

Cette campagne nationale intervient suite «aux pratiques irrégulières de la rétention des cartes Chifa des assurés sociaux par les pharmacies conventionnées avec la Cnas.

Cette pratique constitue une déviance des règles convenues dans le cadre du partenariat avec les officines et une véritable opportunité pour une fraude caractérisée au détriment de la Cnas et de l’assuré social», a annoncé Dr Acimi Sidi Mohamed, directeur de l’agence Cnas de Tlemcen. Organisée jusqu’au 26 juillet prochain sous le slogan: «La sécurité sociale est un droit acquis, préservons-le», la campagne a un double objectif: «Pour les officines pharmaceutiques, il s’agit de les amener à ne pas retenir les cartes Chifa quel que soit le motif, et les informer de l’absolue nécessité d’abandonner cette pratique contraire aux règles conventionnées et incompatibles avec l’esprit professionnel.

Le second objectif est de sensibiliser les assurés sociaux sur l’importance et le caractère personnel que revêt la carte Chifa, dont l’utilisation par des tiers entraîne leur propre responsabilité, et de les amener à une utilisation rationnelle, judicieuse et conforme de leur carte, tout en s’interdisant de la confier quel que soit le motif ou la raison à une tierce personne», a ajouté M. Acimi.

Outre la médiatisation de l’opération sur les radios locales, chaînes télévisées et presse écrite, ainsi que l’organisation de réunions du directeur de l’agence, du sous-directeur du contrôle médical, du sous-directeur des prestations et du responsable de la cellule d’écoute et de communication avec les représentants du Snapo et de la direction de la santé, la caisse publiera un avis à tous les assurés sociaux via le site web (www.cnas.dz), la page Facebook, les structures de la Cnas (agence, centres payeurs, centres de diagnostic et de soins), et partenaires conventionnés avec la Cnas, pour rappeler que «l’usage de la carte Chifa est strictement personnel et que cette carte ne doit en aucun cas être laissée à la disposition d’une tierce personne, y compris les pharmaciens et médecins conventionnés avec la Cnas, et que son utilisation par les tiers entraîne la responsabilité de l’assuré social».

L’avis de la Cnas met en relief l’accès aux soins, qui est un droit fondamental consacré et garanti par la loi. «L’assurance de ce droit et son maintien dépendent de la pérennité du système de sécurité sociale dont la préservation demeure l’affaire de tous et appelle à l’engagement responsable de chacun», a-t-on précisé.

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *