Les chiens errants inquiètent les habitants

Par O. El Bachir      

Les habitants de Ghazaouet n’ont de cesse d’exprimer  leur inquiétude quant à la prolifération des chiens errants qui prend des proportions alarmantes notamment en centre-ville.

Cet après-midi une femme et son enfant ont été attaqués par un chien errant  en plein centre-ville. Dans sa panique la femme a traversé la route en courant et en criant heureusement à ce moment de la journée la circulation n’est pas dense  et la voie était vide si non un drame se serait produit.

En effet, livrés à eux-mêmes, infestés  de tiques et agressifs, ces chiens abandonnés représentent une menace permanente  et non négligeable pour les habitants.

Pendant la journée, ces canidés agressifs, circulent en ville comme dans les quartiers périphériques en toute liberté sans être inquiétés. Les citoyens ont tendance à prendre des précautions pour ne pas s’aventurer dans le territoire de ces bêtes menaçantes. « À chaque endroit on se trouve nez à nez  face à une horde de chiens » s’inquiète un citoyen. Une inquiétude qui s’est avérée justifiée puisque nous avons été témoin, cet après-midi, de l’attaque d’une femme et son fils par un groupe de chiens errants. La femme criait de toutes ses forces, le petit avait une peur bleue !

Heureusement, des jeunes qui se trouvaient tout près avaient pourchassé les canidés en furie.

A la tombée de la nuit, ces molosses envahissant, investissent les ruelles de la ville pour  renverser les contenus des poubelles et perturber la quiétude et le sommeil des citoyens par leurs aboiements incessants. Les fidèles qui se rendent à la mosquée pour les prières de la nuit, les marins pêcheurs sont constamment confrontés à des meutes de chiens agressifs et se trouvent contraints de se munir de gourdins pour se défendre face aux attaques répétées et incessantes de ces bêtes affamées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *