«Clin d’œil» au patrimoine de la capitale des Zianides

L’auteur Bouayed Mohammed Morsli, défenseur acharné du patrimoine matériel et immatériel de la wilaya qui ne se tait jamais pour dénoncer les agressions commises contre l’environnement, souvent irrémédiables, portées par la démographie, la pollution et le manque de civisme, et les méfaits occasionnés par l’homme sur ce patrimoine, nous fait partager sa passion pour redécouvrir l’histoire socioculturelle riche d’enseignements de la capitale des Zianides et sa région.

Pharmacien de profession, actuellement président de l’association pour la sauvegarde et la promotion de l’environnement, Bouayed Mohammed Morsli ne cache pas le plaisir à partager son savoir intarissable sur ses sujets de prédilection. Son engagement pour la cause environnementale fait de lui cet homme infatigable qui partage son temps entre les actions de bénévolat pour la protection des espaces naturels, des sites, des ensembles bâtis à travers leur histoire, leur intérêt environnemental, social et culturel dans l’objectif d’examiner les défis auxquels Tlemcen doit aujourd’hui faire face, en s’acquittant honorablement de cette noble mission, des décennies durant, et une activité de recherche minutieuse qu’il poursuit méthodiquement et assidûment pour faire découvrir les acteurs et les mécanismes socioculturels qui ont façonné, petit à petit, le territoire tlemcénien.

L’effort entrepris par M. Bouayed depuis bon nombre d’années pour la publication de l’ouvrage «Tlemcen en clin d’œil» aboutit enfin à sa parution.

L’auteur s’efforce de faire revivre le patrimoine matériel et immatériel de Tlemcen et sa région (ses monuments, ses lieux historiques, ses personnalités, ses zaouïas, ses us et ses coutumes). Captif et abondamment agrémenté par plus de 500 photos, son ouvrage en 14 chapitres (imprimé par En Nakhla, Alger), nous fait découvrir les acteurs et les mécanismes socioculturels qui ont façonné, petit à petit, Tlemcen et sa région, en mettant en relief le rayonnement civilisationnel et culturel de la ville des Zianides.

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *