CNAS : Les médecins conseils se concertent pour l’amélioration de la prise en charge des assurés sociaux

20160928_10374520160929_12365420160928_10375320160928_103819

Par Khaled Boumediene

Le sous-directeur du contrôle médical de l’Agence Cnas de Tlemcen, Dr. Bouazza Mohamed, a présidé le 28 septembre 2016 une réunion de coordination et de formation, au siège de l’Agence de la Cnas de Tlemcen, au profit des médecins conseils des centres payeurs.

Insistant sur l’intérêt de cette concertation de wilaya qui est d’associer le plus largement possible l’ensemble des acteurs médicaux de la gestion du risque, Dr. Bouazza a souligné que le rôle du médecin conseil dans la prise en charge des assurés sociaux et les professionnels de la sécurité sociale, ses conseils sur la bonne application de la règlementation, son accompagnement des assurés pour améliorer la prise en charge des assurés sociaux et en particulier les malades chroniques, son analyse et son contrôle des demandes de prestations.
L’enjeu de la concertation d’aujourd’hui est de présenter la nouvelle mission de contrôle qu’exerce le médecin conseil de la Cnas, et l’application de la législation de la sécurité sociale tout en permettant à tout assuré social, d’obtenir les prestations nécessaires à son état de santé.

« Notre objectif est d’échanger mais aussi de tenir compte de chaque spécificité posée au niveau du centre payeur de la Cnas. Cette rencontre vise surtout la sensibilisation des médecins conseils pour une bonne prise en charge des assurés sociaux, et cela ne se concrétise que par une humanisation de cette action, une célérité dans le traitement des dossiers, un bon accueil et surtout être à l’écoute des assurés sociaux. Nous avons discuté sur les indications pour l’acquisition des appareils orthopédiques auprès de l’ONAPH, tels que le fauteuil roulant, le fauteuil ordinaire, le fauteuil électrique, la voiturette à moteur, les prothèses, les attelles, les chaussures orthopédiques etc. nous avons également abordé l’ensemble des affections ouvrant droit aux remboursements des frais médicaux à 100%, notamment l’hypertension artérielle et le diabète, qui constituent vrai problème de santé publique dans le monde et en Algérie, à cause de leur morbidité fréquente », a notamment expliqué le sous-directeur du contrôle médical de l’Agence Cnas de Tlemcen.

Il est à rappeler dans ce cadre, que le médecin conseil reçoit les assurés sociaux que le service des prestations décide de soumettre au contrôle médical. Une véritable mission partagée s’engage. Constitué de praticiens conseils et d’un personnel administratif, le contrôle médical peut convoquer le malade s’il juge que le contrôle médical est nécessaire. Après étude du dossier médical, le médecin conseil aura à se prononcer sur la demande de remboursement de la prestation sociale et à répondre au service des prestations.

L’avis du contrôle médical peut porter sur une prescription de médicament, un arrêt de travail, une demande de prise en charge d’affection chronique, sur l’invalidité, les accidents du travail, les maladies professionnelles. Le contrôle médical peut être effectué avant le paiement des prestations (contrôle à priori) ou après le paiement des prestations (contrôle à posteriori). Un avis favorable est émis lorsque le médecin conseil dispose des éléments probants et justifiants la demande de prestation. Les renseignements médicaux seront recueillis dans le dossier médical et ou auprès du médecin traitant. Un rejet d’ordre médical est émis en cas de désaccord sur l’appréciation de l’état de santé du patient entre le praticien traitant et le praticien conseil. La voie de recours est l’expertise médicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *