Colère des habitants de Hebalet et CAPS

Les habitants de la localité de Hebalat (partie supérieure) de la commune de Sebdou (25 kilomètres au sud du chef-lieu de wilaya) ne décolèrent pas. Ils veulent que les autorités les entendent et prennent leurs problèmes en charge notamment en ce qui concerne l’eau potable, l’assainissement et le gaz naturel.

Cette localité rurale regroupe environ 200 habitations sur la falaise qui domine au nord la ville de Sebdou. Des dizaines de familles ont procédé hier matin à la fermeture de la route nationale 22 qui relie le chef-lieu de la daïra de Sebdou vers Tlemcen pendant près de deux heures.

Une délégation du comité de village a été reçue par le chef de daïra par intérim, Bouacha Benamar, et les responsables des services techniques concernés.

Contacté par nos soins, le directeur des ressources en eau de la wilaya, Meksi Abdelkader, a indiqué que «l’Etat a dépensé plus de 5 milliards pour le renforcement du réseau d’alimentation en eau potable de la ville de Sebdou, par un nouveau forage artésien de 850 m3/jour et d’un débit d’exploitation de 10 litres/seconde. Cette infrastructure hydraulique de 400 mètres de profondeur a été mise en service en octobre 2016, pour alimenter les quartiers nord Dalia et Hebalet. Ce forage est doté d’une station de filtration pour la réduction de la turbidité, et l’amélioration au charbon actif des caractéristiques olfactives de l’eau à consommer. Maintenant ce n’est qu’un problème de distribution de cette eau aux habitants de Hebalet qui se composent de deux groupements d’habitations».

Selon M. Meksi, cette mesure n’est que provisoire, puisque tout Sebdou va bénéficier des eaux du grand projet de transfert de Chott El Gharbi dont l’aboutissement est en cours. Par ailleurs, durant la même journée, des dizaines de citoyens de la cité CAPS se sont rassemblés devant le siège de la daïra de Sebdou pour réclamer l’aménagement urbain et la réhabilitation de la route conduisant à leur agglomération. Les représentants des protestataires ont été reçus par le chef de la daïra par intérim.

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *