Course contre la montre pour le centre de lutte contre le cancer

 

Depuis la dernière visite d’inspection et de travail du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière dans la wilaya de Tlemcen, et l’acquisition du matériel, l’opération d’installation des équipements du plateau technique de radiothérapie au niveau du nouveau centre de lutte contre le cancer (CLCC) de Chetouane, celui-ci connaît une vraie course contre la montre.

Selon le directeur de la santé et de la population de Tlemcen, Khellil Tewfik, l’installation des 3 accélérateurs de radiothérapie est entrée dans sa phase ultime.

«Ces équipements américains de dernière génération de marque Varian, vont régler définitivement le problème des malades atteints de cancer de la wilaya de Tlemcen et sa région. Ces équipements destinés à détruire les cellules cancéreuses et tumorales en bloquant leur capacité à se multiplier, vont surtout réduire les délais de prise en charge en radiothérapie, et libérer les malades de l’obligation d’effectuer de longs et épuisants déplacements coûteux vers d’autres villes du pays pour le diagnostic et le traitement de leur pathologie. L’installation de ces équipements permettra de lancer graduellement les activités du centre de lutte contre le cancer dès les semaines prochaines».

Pour rappel, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière avait promis, lors de sa dernière visite à Tlemcen, que la mise en service de ce CLCC, qui accuse près de quatre années de retard, sera effectuée au plus tard le mois de septembre de l’année en cours. D’une capacité d’accueil de 120 lits, ce nouveau centre devrait offrir de meilleures chances de guérison et des soins de très haute technicité.

En outre, une équipe de radio-physique médicale, composée de professionnels formés à l’utilisation des appareils de radiothérapie et ayant des compétences en dosimétrie, cet établissement de traitement du cancer par la modalité de radiothérapie disposera, selon notre interlocuteur, de scanners dédiés à l’activité de préparation des traitements, de logiciels de calcul et de planification des doses, qui prennent systématiquement en compte les mesures des faisceaux validées dans le centre, et d’un système de calcul pour la vérification du nombre des unités moniteur pour chaque faisceau avant traitement. Les paramètres de traitement seront enregistrés et vérifiés par un système informatique.

Par ailleurs, selon le DSP de Tlemcen, la wilaya va bientôt bénéficier de nouvelles infrastructures.

«Les travaux d’extension de l’hôpital de Nedroma de 120 lits, totalement équipé en scanner, imagerie, mammographie, générateurs d’hémodialyse et de laboratoires, sont en voie d’achèvement. Cette nouvelle aile sera mise à la disposition des citoyens dans les prochains mois. De même pour l’hôpital de Remchi de 120 lits, qui a été totalement équipé de scanner, imagerie, mammographie et de laboratoires. Il est déjà entré en fonction graduelle. En ce qui concerne le nouvel hôpital de Marsat Ben M’hidi de 60 lits, le taux d’avancement de réalisation des travaux est de 60%.

En outre, des polycliniques neuves totalement équipées en imagerie, échographie, laboratoire et fauteuils dentaires, ont été récemment réceptionnées à Aïn Tellout, Bab el Assa, Maghnia, Ghazaouet, Aricha, Sebdou, Fellaoucene et tout prochainement à Béni-Boussaid, Souaniet Béni-Mester. Trois nouvelles urgences sont en cours de réalisation au niveau du CHU de Tlemcen et des hôpitaux de Sebdou et Ghazaouet. Une vaste opération de réhabilitation totale est en cours dans les hôpitaux de Sebdou, Ghazaouet, Maghnia, et au niveau des polycliniques de Nedroma, Ghazaouet, Souahlia, Sebdou, Béni-Snouss et Sidi-Djilali. Enfin une opération de rénovation des équipements est en cours au niveau des hôpitaux et des unités légères», a-t-il indiqué.

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *