Un Cow boy nommé D. Trump

“L’art de la guerre, qui est l’art de détruire les hommes, comme la politique est celui de les tromper”
Jean le Rond d’Alembert

Pendant la campagne présidentielle américaine D. Trump avait promis qu’une fois élu président des E.U, sa promesse du transfert de l’embrassade américaine à Jérusalem, mais également la reconnaissance de Jérusalem comme capitale éternelle d’Israël serait tenue et concrétisée.

Ce transfert a été voté au congrès par les républicains majoritaires en 1995, la loi de ce transfert comportait une clause de report que les présidents Clinton- G. W Bush et B Obama  pour éviter toute crise diplomatique, ils  avaient retardé son application.

C’est devant un nouveau contexte politique et géopolitique  de la région qui a permis de favoriser  D.Trump  à mettre en œuvre ce transfert avec le soutien des vassaux  dictatures arabe D.Trump veut y aller plus loin ,jusqu’à liquider une bonne fois pour toute la cause palestinienne. Le choix de la date du transfert était calculée pour bien et mieux vassaliser l’esprit des gouvernants des pays du golfe, l’Egypte et la Jordanie et dans le même temps enquiquiner  et tester la réaction de l’axe de la résistance tout en créant des vecteurs de division et de sédition.

Lors de ce transfert  et en l’absence de D Trump, des milliers de palestiniens se sont rassemblés sur la bande de Gaza en signe de réfutation, des dizaines de manifestants  pacifiques palestiniens ont été tués  de sang-froid par des tirs de soldats  snipers israéliens  sous les yeux des caméras et de milliers de blessés. Les Amériques ont pris parti pour l’état d’Israël, sachant  très bien qu’ils vont perdre leur rôle de médiateur dans ce conflit vieux de 70ans. Mais dans un autre sens ils vont pomper toute la richesse détenue par les roitelets du golfe pour assurer la pérennité de leurs trônes, « business is business » pour D Trump

Avant « l’accord du siècle », les alliés arabes de Trump tentent de forcer les Palestiniens à capituler.

Cette  bonne et mauvaise fête à la fois, est un fait avant-coureur qui permet de conduire selon la stratégie de D.Trump , si tout va pour le mieux à l’anéantissement une bonne fois pour toute de la cause palestinienne avec la conjuration des roitelets et certains  petits « présidents marchandises ».

C’est un véritable ballon d’essai  mis en jeu, pour mesurer les réactions arabes et internationales  avant de booster  la marche en avant tout en piétinant le droit international dans le but de concrétiser l’accord  du « marché du siècle ».dans le monde arabe. Les réactions  étaient très insignifiantes même dans la Cisjordanie à part Gaza, et les palestinien de Haïfa,  le monde libre s’est manifesté timidement devant un mutisme larbin  du monde arabo-musulman.

Devant cet état de fait très avantageux pour Israël et D.  Trump ; une occasion en or se présente pour eux afin de faire passer l’accord  du siècle et en finir avec la Palestine et l’esprit de la Palestine. Le plan a été fuité par certains medias, l’architecte de ce plan est Jared Kushner( gendre de D. Trump) .

La ligue arabo sioniste a mieux fait que les Amériques ,elle a permis de faire  la lumière de sa véritable complicité et exhiber  l’hypocrisie flagrante des vassaux arabes( orbanes) en particulier les  roitelets sans aucune exceptions ainsi qu’un Sissi très influent par le mal malgré lui. Le sommet des « orbannes » (sionistes arabes) qui s’est déroulé en Arabie saoudite (Dhahran) sous le nom d’Al-Quds était une gigantesque tartuferie, ce sommet avait permis d’avaliser la parole (les ordres) de leur maitre D. Trump . Ce sommet a été suivi par le sommet  islamique convoqué par la Turquie pour mieux faire valoir le  jeu qui  est  en train de se tramer  par D. Trump.

Par contre, certains pays sincères  comme l’Afrique du sud, la Bolivie ,l’Irlande et même la Belgique  ont pris des mesures que les « orbanes » devraient en principe les imités  comme l’ Egypte et la Jordanie qui entretiennent des relations officielles avec Israël, ils  n’ont  même pas osé rappeler leur ambassadeur ni  expulser les diplomates israéliens, car  le bâton américain parait il  fait mal à ces « orbannes » ,la rue n’a pu supporter cette fourberie.

Devant cette situation  très désolante, il faut s’attendre  encore au pire  et cela vient de Sissi en convoquant les responsables du HAMAS pour leur insinuer ce que son maitre lui avait ordonné de faire c’est-à-dire mettre la pression maximale sur HAMES afin que  cesse les manifestions à Gaza de façon à  calmer la situation pour mieux faire avancer l’application de « l’accord du siècle », les palestiniens ne renonceront pas a leur patrie pacifiquement ils ont su mettre la pression la ligne rouge depassé et c’est les missiles qui s’abattent sur les colonies.

Les Amériques de D.Trump et les « orbannes »  laquais ne cessent de faire l’usage  de la carotte  tout en soudoyant les Gazouis par les promesses fugaces   ( argent des pétrodollars à gogo élimination de l’embargo, amélioration du niveau de vie…) ou utilisation du  bâton  par un  renforcement  extrême de l’ embargo-menace de couper les aides financières…)  dans le but d’obtenir une capitulation sèche, c’est à dire une reconnaissance de facto de Jérusalem comme capitale éternelle d’Israël et mettre fin au droit au retour  des palestiniens. Sissi, trop assis pour faire  le « con » avait ouvert le point de passage de Gaza vers l’Egypte pour ce mois de Ramadhan  non pas par solidarité religieuse ou arabe  ou par respect des droits de l’homme c’était une  forme de pestilence dictée par son maître , c’était aussi  un effet pour briser les manifestations de la marche du retour .cette viciation portait aussi sur des promesses d’amélioration des  conditions du niveau de vie  si capitulation est mise en épreuve une forme de dissuasion pour affaiblir la résistance palestinienne.

Les Gazaouïs  ont  vraiment gâché  malheureusement les célébrations de l’ambassade et exposé au grand jour l’horrible  mauvais visage terroriste d’Israël et des Amériques, une Nikki dont la logique lui échappe, il est tout à fait normal qu’elle puisse penser à l’envers, ou l’agressé est  responsable et devrait être puni, un esprit désordonné qui ne peut respecter le droit universel. C’est un monde à l’envers que les USA prônent ou le mensonge remplace la vérité, le mal  est un bien pour eux, avec la permission de l’ONU de détourner le bon sens dans le mauvais  la force est devenue la loi  et la loi est trop faible.

Le bâton américain est mis en œuvre par  la menace, c’est-à-dire, priver financièrement toute aide à  l’Autorité palestinienne si elle refuse de signer ce plan. Les roitelets font aussi le jeu malsain menaçant tout état arabe qui fait de la résistance. Avant « l’accord du siècle », les pauvres sales alliés arabes de Trump tentent de forcer les Palestiniens à capituler par tout moyen.

Les pays soumis, vassaux ou larbins  menés par les pétrodollars de l’Arabie saoudite et l’ émirat mènent  une campagne médiatique contrôlée et coordonnée très intense  par ses  sales outils ou le mensonges ,la désinformation, les fakes news et les intox font la une dans leurs chaines TV  pour mieux  discréditer les palestiniens , d’éminents érudits à sous et  pro-régime des dictatures arabes mènent la barque avec des rames impérialo-sionistes pendant que le processus de normalisation avec Israël se poursuit  au grand jour et sans aucun remord  .

Cette machination  fait partie de la contribution des régimes du Golfe favorables à « l’accord » de leur maitre D. Trump ou tous les scenarios sont envisagés du moment que des larbins sont prêt pour faire le sale boulot avec leur argent et mettre en œuvre leur chair à canon .Par ailleurs, il ne faut pas sous-estimer  la campagne médiatique  à outrance  menée contre l’axe de la résistance ce qui se trame en Syrie est flagrant suite à l’élimination des dérivés soumis ; se sont maintenant les maitres de ce monde qui entrent en jeu.

Les mouvements de libération sont qualifiés de terroriste  et les mercenaires comme des  rebelles–opposants, des sanctions contre l’Iran et le Hizb Allah s’inscrivent dans le cadre pour discréditer la force  juste de la résistance et enfin  faire passer l’accord du siècle. La force des Amériques et d’Israël s’appuie sur la faiblesse et la division du monde arabe et musulman et se sont les roitelets qui s’en chargent de mettre en marche cette division par vois de sédition  et d’autres moyens  ou l’argent pétrodollar mis en branle pour soudoyer les actions qui ne s’activent pas du côté de l’application  cet accord du siècle.

Dans deux semaine D. Tramp  annoncera la couleur, Israël et ses larbins  seraient les premiers à ratifier l’Initiative de paix arabe saoudienne de 2002 défalquée de l’ensemble  des  dispositions  d’al Quds, le droit de retours et les colonie.  Et c’est parti pour la « Normalisation », du moment que les voiles sont levés sur cet « accord » cynique.

Les pauvres palestiniens, Une résolution soumise à l’ONU visant à protéger les Palestiniens à Gaza a été bloquée par les USA pour dire que les misérables sont bon pour être éliminer et les mauvais  à récolter le fruit volé.

 

Les Etats-Unis ont mis leur veto vendredi aux Nations unies à un projet de résolution présenté par le Koweït au Conseil de sécurité et réclamant la protection des Palestiniens à Gaza et en Cisjordanie occupée.

Peu de temps après ce vote, le Conseil de sécurité a rejeté un projet de résolution américain rendant responsable le Hamas palestinien des récentes violences dans la bande de Gaza.
Au moins 123 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens depuis la fin mars,. Aucun Israélien n’a été tué. Pour être adopté à l’ONU, un projet de résolution doit recueillir neuf votes sur les 15 membres du Conseil et aucun veto des membres permanents qui sont le Royaume-Uni, la Chine, la France, la Russie et les Etats-Unis. Voilà comment se présente ce bas monde !

Benallal Mohamed, ancien cadre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *