CRB Hennaya: Le moral au beau fixe

photo-coupe

Initialement prévu au stade des Trois Frères Zerga de Tlemcen, le match CRBH-USBD comptant pour les 32es de finale de la coupe d’Algérie a finalement été délocalisé au stade Frères Nouali à Maghnia et ce, en raison de la non homologation du premier stade sus-cité qui a connu des travaux de rénovation et la pose d’une nouvelle pelouse synthétique de dernière génération. Lors de cette rencontre, les protégés de Benyahia ont réussi une bonne opération en se qualifiant au prochain tour après leur victoire sur une redoutable équipe de Bechar Djedid qui n’a pas démérité malgré la défaite.

Pour l’entraîneur du CRBH Ahmed Benyahia, le plus important était de gagner et se qualifier. Il affirmera en fin de partie que la victoire de son équipe est amplement méritée. Il ne s’arrêtera pas et précisera que ce résultat va booster davantage le groupe. «Cette performance, car c’en est une devant une accrocheuse équipe sudiste, va permettre à mes joueurs de croire encore plus en leurs capacités, les incitant ainsi à rester sur cette dynamique de bons résultats et aborder la suite du parcours tant en coupe ou en championnat sous de bons auspices », dira le coach du CRBH.

Malgré l’écart qui sépare le leader l’IRB El Kerma et le club Hennaoui (12 pts), les joueurs et le staff technique du Chabab estiment que tout reste jouable et que leur préoccupation majeure demeure le championnat. « Nous avons raté l’entame et ça on le reconnaît mais depuis quelque temps l’équipe s’est ressaisie et aligne de bons résultats.

Ce qui nous permet de croire en nos chances car ne nous sommes qu’à la neuvième journée du championnat, et il en reste vingt et une, soit 63 points en jeu. Pour cela, les joueurs doivent redescendre de leur nuage et se remettre au travail pour préparer le prochain match de championnat où nous recevrons la formation de la JS Emir Abdelkader, un match que nous devons impérativement gagner afin de se rapprocher davantage du podium », soulignera en substance le président du club Fakih Okacha.

Chergui Abdelghani (Le Quotidien d’Oran).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *