Une crise de la culture …

Par BENALLAL Mohamed, écrivain
« « Quand la médiocrité règne ,l’incompétence est une règle, la  sournoiserie une culture »B Belattaf
Nous vivons actuellement une crise multidimensionnelle et plus particulièrement celle se rapportant  à la culture elle est sans précédent car les valeurs sociales sont bazardés, la morale sociale est brocantée, les normes de travail ne sont plus respectés sinon trépignées.

Tout est vidé de sa substance, la cité n’est plus habitée par   de véritables citadins, ni des citoyens, le contexte  se nourri de  la primauté du pouvoir  sur le savoir et  fait un ravage ou le  « tag ala men tag » est devenu la nouvelle « norme » qui s’annonce par le «  c’est normal »devant toute sorte de formes d’incohérences injustifiées. Les programmes  scolaires  ne cautionnent plus les règles de bonne conduite,   les valeurs universelles , la  morale  et la civilité .

Le système éducatif  présente dans son apparence  un déficit flagrant en matière de culture   ou les pratiques informelles subvertissent les règles formelles entre l’état et la société le cas le plus flagrant qui se manifeste généralement est ce rapport entre l élève et l’instituteur hier une mauvaise appréciations sinon une mauvaise note , le père ou la mère  analphabètes de  l enfant  prennent en compte le mauvais fait par une sanction et un suivit afin que l’effort soit plus consistant ; une fessée et une baffe  boostent cet état  de fait dans le sens du bien ; aujourd’hui c’est l’inverse la médiocrité du travail de l’élève est vénéré et c’est l’instituteur qui est sanctionné par les parents de l’élève : une blague pouvant illustrer cette situation :
Un instituteur dans sa petite classe du primaire, demande sous forme de question  à ses  élèves  de lui citer le nom d’un animal qui vole en  air ;  les réponses fusent de partout  l’un dit un oiseau ,l’autre, une mouche, un moustique, une cigogne, une mouette, un pigeon….  c’est tout un bruitage qui s’en suit pour justifier la bonne réponse,  soudain l’instit entend une voie qui prononce le nom d’un  éléphant suivi d’ un silence de plomb au niveau de la classe, un fils de quelqu’un vient d’avancer que l’éléphant vole un bêtise bien grosse ; l’instit le force pédagogiquement de revoir la logique de sa mauvaise réponse mais pas moyen ; une fessée  faisait l’affaire pour mieux élucider la voie de la  bonne réponse.
L’élève furieux ne s’attarde pas de dire à son père ce » quelqu’un » que l’instit lui a fourré une fessée. Ce quelqu’un  se présent  chez le directeur pour lui annoncer que l’instit en question soit sanctionné par le geste brutal et violent.
Le directeur se renseigne une façon d’écouter le son des deux cloches sur ce fait et l’instit lui avance le bien fondé de cette fessée pédagogique car il a commis une erreur et la fessée lui a permis de rectifier le tire ; car voir un éléphant  qui vole en air est trop insensé et le directeur  d’avancer à l instit que c’est une vérité que  l’éléphant  vole, le directeur vole et même l’instit vole.
« La  culture c’est la mémoire du peuple la conscience  de la continuité historique le mode de penser et de vivre » citation
On peut relever qu’à partir  de ce genre d’inculture,  une forme de corruption dépassant tout abus est devenue systémique du moins un mode de fonctionnement et de relation routinier , il fait partie de notre mode de vie d’aujourd’hui qui commence ce secteur de l’éducation comme tous les autres secteurs de  la vie sociale,  économique  et … tout a été vider de sa substance et la notion de l’égalitarisme dans le domaine du niveau  des études  du secteur  de l’éducation et dans tous les paliers du cursus scolaire allant jusqu’à l université croyant rejeter  à tout jamais l’ injustice et la « hogra » au nom de l’égalitarisme qui n’a pas de sens , les enseignants eux-mêmes sont désormais vilipendés, méprisés, considérés comme des privilégiés alors qu’ils effectuent un travail de plus en plus difficile…
La culture est universelle c’est un fabuleux patrimoine, il représente une valeur dans le domaine de l’art, de la science, de la philosophie, de la littérature, de l’histoire, de l’économie, de la politique….. il s’agit de développer un esprit critique et une pensée rationnelle  sans aucun préjugé d’ordre politique ou autre…..
C’est la culture qui rassemble et réunit le peuple, c’est aussi elle qui nourrit les hommes libres, elle leur offre des idées nouvelles de réflexion, qui les libère vers plus de prospérité ; elle permet à chacun de se dérider et d’avancer vers tout ce qui est positif .Par contre   l’état de la déliquescence de notre société nous conduit  vers  une culture qui semble perdre tout son sens et toute sa valeur de vie car elle est gérée par un nouveau roi qui s’appelle l’argent  sale .
la culture  est en général une source durable de solidarité  car elle nous ouvre la voie ou s’inscrivent toutes sortes de perceptives politiques économiques…. Elle nous fait avancer vers le bien et découvrir de nouveaux horizons, elle nous élève vers plus de savoir.
 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *