La déception des médecins résidents

Faisant suite à la réunion des représentants nationaux du Collectif Autonome des Médecins Résidents Algériens avec la tutelle qui a eu lieu le 27 décembre au ministère de la Santé, une réunion locale qui a regroupé les membres du bureau local du CAMRA et les délégués des différents services du CHU de Tlemcen a été tenue le 28 décembre à la bibliothèque de l’hôpital de Tlemcen. «Le résultat de la rencontre du 27 décembre de nos représentants avec la tutelle a été une réelle déception», déclare l’un des délégués.

Ce n’est qu’après 5 semaines de la grève que nous avons déclarée illimitée que la tutelle a daigné recevoir nos représentants, non sans mépris et intimidation, pour une réunion qui n’a duré que 15 mn pour au final, mis à part le point relatif à notre droit aux œuvres sociales pour lequel nous avons eu une promesse, nous n’avions obtenu que des réponses vagues pour les principales revendications».

On rappelle que le collectif des médecins résidents a entamé durant 4 semaines une grève bihebdomadaire. Devant le mutisme de la tutelle, celui-ci a déclaré la grève continue et illimitée depuis le 24 décembre.

Comme c’est le cas dans les différentes régions, un sit-in régional des résidents des 3 facultés de l’Ouest, suivi d’une marche sur le siège de la wilaya a eu lieu le 27 décembre au moment où leur représentants étaient reçus au ministère de la Santé pour discuter de leurs revendications dont l’amélioration de la formation scientifique, l’abrogation du caractère obligatoire du service civil, le même droit vis-à-vis du service militaire que les autres citoyens, le droit aux œuvres sociales comme l’ensemble des autres travailleurs de l’hôpital et l’amélioration des conditions de travail.

Selon un communiqué de presse du comité des médecins résidents de Tlemcen, plusieurs points ont été débattus lors de la dernière réunion locale qui a eu lieu le 28 décembre au CHU de Tlemcen et des décisions ont été prises dont le maintien de la grève illimitée jusqu’à l’obtention de toutes leurs revendications légitimes et le soutien inconditionnel à leur bureau national de la CAMRA. Le service minimum sera assuré dans tous les services, souligne le communiqué.

Cheikh Guetbi (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *