Dennouni Abdelmadjid dévoile les grands axes du programme économique du parti du FLN

Par Khaled Boumediene

Le deuxième candidat de la liste du parti du Front de Libération Nationale (FLN) aux législatives du 04 mai prochain, Dr. Dennouni Abdelmadjid, a présenté mardi dernier au niveau du second siège de sa permanence de campagne électorale de son parti (sis Boulevard Pasteur Tlemcen) les grands axes du programme économique pour le mandat électoral futur du FLN, tenant compte des acteurs externes et internes.

Le président de la CGP-BTPH a expliqué la stratégie bien équilibrée de la politique économique, mise en place par son parti, entre une diversification de l’économie pour créer la valeur ajoutée et la nécessité largement reconnue par les économistes d’investir pour augmenter le potentiel de croissance à court et à moyen terme.

Cette stratégie a indiqué l’orateur, part de l’évaluation de la situation antérieure puis celle d’aujourd’hui. Pour parvenir à ses objectifs, le parti de FLN s’astreint à des objectifs fixes pour les prochaines années. Le plan vise une élévation sensible du revenu du PIB par habitant à l’horizon 2030.

Le programme du parti du FLN a pour objectif, ajoute Dr. Dennouni de moderniser le secteur agricole pour permettre d’atteindre l’objectif de sécurité alimentaire et de réaliser son potentiel de diversification des exportations. Le plan vise aussi à diversifier des exportations hors hydrocarbures permettant de soutenir le financement de la croissance économique du pays.

Le président de la CGP-BTPH, a en outre, souligné, que grâce au Président de la République Abdelaziz Bouteflika, l’Algérie dispose aujourd’hui, d’infrastructures de base, lui permettant d’encourager l’investissement et le développement économique. La construction d’une économie de marché émergente est, selon Dr. Dennouni, un domaine politique clé de l’Etat, ajoutant qu’au début des années 2000, l’Algérie s’est concentrée sur les retards de développement causés par une décennie de terrorisme. Ce défi a été couronné de succès et l’Algérie a fait des progrès significatifs sur tous les indicateurs du développement humain ainsi que sur l’amélioration de son infrastructure de base. Aujourd’hui, les fondements d’un développement durable du pays sont désormais réalisés.

Par ailleurs, le programme du parti du FLN définit les grandes orientations sectorielles futures, axées sur la préparation de l’après-pétrole. En un mot, le programme tente de colmater les brèches en recommandant notamment la nécessité de la création de la richesse, diminuer le recours à la rente pétrolière, et surtout la répartition équitable et l’insertion de l’informel par des canaux appropriés.

Enfin, le programme note aussi l’appui aux deux secteurs-clés de l’économie : l’agriculture et l’industrie, devenues le parent pauvre. Malgré les programmes de soutien, ces deux secteurs n’arrivent pas à décoller. Sans proposer d’autre alternative, il est recommandé de les appuyer par la poursuite de ces soutiens. Le programme entend poursuivre l’idée d’encourager le dualisme secteur public-secteur privé pour en faire des leviers puissants de développement, sans privilégier l’un au détriment de l’autre sur la base de la compétitivité et de la concurrence, tout en veillant à la prise en charge du volet social et des effets négatifs qui peuvent résulter.
Il est également recommandé la facilitation des crédits et des procédures d’investissement, la création des PME en facilitant toutes les procédures et en éliminant les pratiques détournées et la bureaucratie. Un accent particulier est mis en direction des jeunes pour aider les jeunes diplômés pour qu’ils puissent s’insérer facilement dans la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *