Derrière le Football il y’a … la coupe du monde

« La liberté individuelle n’est nullement un produit culturel » S. Freud

C’est la saison pleine du foot Ball ou la Barca et le real de Madrid avaient mené le bal sans répit à travers le petit écran ou celui à plasma dans les lieux publics (cafés) suivi  de commentaires sans fin, et voilà que la boucle des quatre années s’est fermée pour recommencer en Russie avec un grand gala de foot à l’échelle de la planète.

Un sport roi qui résume une passion commune de tous les peuples de la planète, il est mis par la force du jeu, au service de toute autre chose de la vie, nourrit par  un chauvinisme interféré mais aussi il représente un produit stimulateur  de biens et même de services.

Dans des magasins ou des supermarchés d’ici ou d’ailleurs qu’importe, des stands font une sorte de dédicace de la coupe du monde par pays dont les touristes prennent le risque de faire des dépenses ostentatoires et supplémentaires de tout ce qui se rapporte au ballon du mondial, des sacs et petits gadgets  aux couleurs , au dessins et images du pays organisateurs et même anticipateur,  des maillots de telle vedette ou star  du ballon rond de telle équipe, des crayons pour maquillages aux couleurs du pays  participant  qui font la fête non-stop pour une telle compétition .

Les supporteurs ont tendance de se déguiser aux couleurs de leur équipe favorite  emmenant avec, les accessoires en tant que supporteur potentiel pour mieux attirer les yeux de la camera  et booster les  images inédites pour faire le tour de la planète en NO COMMENT !de préférence, un succès recherché pour passer sur  le petit écran plasmatique en 3D numérisé.

De quoi se montrer, se déguiser, se parer de couleurs de son pays et de son équipe nationale , des accessoires pour supporteurs sont aussi présents  sur les rayons des magasins de quoi  pouvoir faire du bruit  en continue comme la favela, le sifflet pour détourner l’arbitre, « Al ghaita », la trompette « Al-galal », tambours,  ou encore de la lumière, de jets d’eau … le supporteur pour être visible par les medias, il doit être très bruyant bien cadré et démonstratif parfois ils font des actes de vandalismes comme les « ex Hooligans ».

Toutes ces actions et biens d’autres  elles ont un fond d’ordre commercial masqués en culturel, et font de sorte que le foot devient un gros prétexte à vendre plus, à booster une certaine croissance par un déstockage de produits de mévente, le sport foot est une belle pub pour vendre plus, l’animation se paye en argent frais, le sport dans la société de consommation devient un véritable business à regarder les cagnottes des transferts des joueurs qui se chiffrent en milliards et que l’imagination n’arrive pas à consommer .

La coupe du monde c’est aussi de l’argent

Une partie de cette cagnotte est dirigée vers les paradis fiscaux, d’autre part la spéculation fait bon ménage, certains achètent des joueurs comme ça se fait au marché du mouton  chez nous, et puis les revendent pour bien sur gagner toujours plus (courtiers de tout bord) ainsi les joueurs ne sont pas des moutons mais bien un produit financier. Les sociétés sont évidemment régentées par l’argent qui est un appât du gain certain. La question qui se pose  devant ces dérives, il faut regarder droit pour discerner l’envers du décor.

Ce mois de juin la coupe du monde va certainement déchainer des passions semblables aux passions du ramadhan qui se rapportent à la boustifaille, pour la coupe du monde du lit utilisé longuement  pendant le mois de ramadhan au fauteuil devant la télé, ce qui fait certains n’hésitent pas à acheter même à crédit des écrans  géants  des tv en plasma pour suivre et vivre le rythme de la compétition en groupe , certains font le déplacement au pays du tsar, ce jeu représente pour eux du pain, ce dernier fait oublier la faim et le premier (football)) les soucis et comme les soucis chez nous ne se mesurent pas ni ne  se comptent tellement le poids et le nombre ressemblent à une gigantesque montagne, le foot fait la fête au peuple et  le pouvoir s’arrange de baptiser cet événement en « fête du sport » pour une paix sociale pendant que le ballon est bien gonflé.

Dans cette discipline sportive des scandales ont éclatés souvent ; la corruption au niveau de la FIFA-violences-matchs truqués, des gestes déplacés, des combines …. C’est une discipline comme tout autre  elle réserve  en elle des tricheries   pour mieux assurer la domination et enfin gagner plus d’argent car il ya des club qui concurrencent les grandes firmes multinationale une ADDIDAS ou NIKE ne peuvent exister sans le ballon rond. Les salaires  des responsables  de la discipline foot sont très excessifs, il est de même pour les joueurs. La coupe du monde est balisée par un matraquage  médiatique sans fin  pour booster le créneau commercial et financier.

Dans tout cela on nous berce pour nous faire oublier les malheurs  des enfants tués par des F15 ou avions US en Palestine, au Yémen en somalie, en Lybie en Syrie en Afghanistan , ou pour faire oublier ces malheurs, la machine médiatique (main Stream) fait le sale  boulot pour nous faire avaler des mensonges afin de mieux lessiver les opinions publiques et les commercialiser en produit de fausse vérité truquée pour que l’impérialisme et le sionisme impose sa véritable dictature, les ONG des « guignoles » de la politique sionistes et des « pets trop gros lards » du golfe. Les enfants  qui font  face à la famine, à la maladie, à la misère, à l’analphabétisme … sont oubliés  pendant que certains font la fête du foot un temps de repos pour les despotes.

Benallal Mohamed, ancien cadre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *