Des journalistes honorés

Beaucoup d’accolades, convivialité et émotion, hier, au palais de la culture «Abdelkrim Dali» de Tlemcen où les journalistes et correspondants de la wilaya ont été invités par le wali de Tlemcen, Benyaiche Ali, à célébrer la Journée nationale de la liberté de la presse. Cette célébration à laquelle ont pris part le vice-président de l’APW, Nasri Sid-Ahmed, et des autorités civiles et militaires se voulait une reconnaissance à d’anciens journalistes, en l’occurrence MM. Belbachir Djelloul, Boudghène Stambouli Omar, Tahar Belaidouni et Taha Chaabane.

Le chef de l’exécutif a, dans une brève allocution, situé la portée de cet événement et souligné les avancées les plus notables enregistrées par le secteur de la presse et de l’information, notamment sur le plan juridique et règles universellement appliquées de partout dans le monde. M. Benyaiche a salué la presse algérienne qui a contribué à la lutte de libération et accompagné, dans l’Algérie indépendante, le processus de construction et d’édification.

Le premier responsable de la wilaya a clos son intervention par un appel à la famille de la presse pour être au service des intérêts suprêmes du pays et à contribuer activement à l’éclaircissement des faits sans verser dans la désinformation et la diffamation. «Le citoyen est plus intéressé par l’information qui traite de son quotidien et de son devenir que toute autre information qui ne le concerne pas ou n’accorde pas d’intérêt au développement de sa localité», a-t-il souligné.

Lors de cette journée, deux communications intitulées «La presse sur le plan juridique» et «La presse de proximité» ont été présentées par MM. Ouhib Fethi, responsable du département des sciences politiques de l’université de Tlemcen, et le docteur Benhachem Aïssa, directeur de la Radio de Tlemcen.

Ces deux thématiques ont permis de fournir des éclairages sur le rôle prépondérant du journaliste. Elles ont toutes convergé vers l’idée que l’information de proximité doit être le reflet des préoccupations du citoyen en matière d’emploi, de logement, de routes, d’éclairage public, de scolarisation, de couverture sanitaire, etc.

A noter que cet évènement a été marqué par une exposition, dans le grand hall du palais de la culture, relatant l’histoire et le parcours de la Radio algérienne, ainsi que les nouvelles techniques acquises dans le domaine du numérique.

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *