Le domaine public accaparé par les commerces

C’est une image désolante qu’offre Tlemcen à ses habitants et aux visiteurs particulièrement nombreux en cette période de vacances d’été. Les trottoirs sont accaparés par les cafetiers, marchands de légumes et autres commerces, qui n’hésitent pas à s’approprier le domaine public devenu par la force des choses, un espace privé.

Les piétons et surtout les femmes, sont obligés d’emprunter la chaussée avec tous les dangers que cela représente pour leur intégrité physique. Il y a quelques jours, une jeune fille a été heurtée par un véhicule car elle ne pouvait circuler sur le trottoir de 2 mètres, totalement occupé par des cartons de fruits et légumes, contrainte d’emprunter la chaussée. Ce genre d’accident est malheureusement constaté régulièrement par les services de la protection civile.

Cette situation ne semble pas interpeller les élus locaux qui sont au fait de cette entorse de la loi. Pourtant lors de leur campagne électorale, les futurs gestionnaires de la cité des Zianides se sont engagés à veiller scrupuleusement au respect de la loi en matière d’organisation de l’espace public et de liberté de mouvement des citoyens. Sur le terrain il en est tout autre.

Liberté

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *