Le DSP de Tlemcen énumère les actions préventives du cancer prises dans la wilaya

Par Gadiri Mohamed

Organisée les 15 et 16 mai 2017 à la bibliothèque du CHU de Tlemcen, la rencontre scientifique du registre des cancers a réuni les cadres et spécialistes de la santé de près de 15 wilayas de l’ouest et ce, en présence du directeur de la santé et de la population (DSP) de Tlemcen, Khelil Tewfik et du directeur du CHU, Mazouni Nasreddine, ainsi que de nombreux praticiens.

Khelil Tewfik, a lors de son intervention d’ouverture mis en relief la stratégie du plan national du cancer initié par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, soulignant que ce plan a été concrétisé dans la wilaya de Tlemcen par de nombreuses actions préventives, notamment le suivi des incidences des cancers pour la population de la wilaya, la mise en place de 12 centres de dépistage du cancer du col, de 2 centres de lutte contre le tabagisme, la formation de 70 sages-femmes et 20 biologistes spécialisés dans la lecture des lames, et la mise en place des outils de dépistage du cancer du sein notamment par l’acquisition récente de 03 scanners, 10 échographes et tables de radiologie numérisées, et la mise en service très bientôt du centre de lutte contre le cancer (CLCC).

Par ailleurs, les participants à cette rencontre se sont relayés à la tribune pour présenter leurs bilans appuyés de chiffres et mesures préventives prises contre le cancer dans leurs wilayas respectives.

Pour sa part, M. Meguenni Kaoual, chef de service d’épidémiologie et de médecine préventive du CHU de Tlemcen, s’est longuement attardé, lors de sa communication intitulée «La charte éthique des registres des cancers» sur le rôle du registre des cancers, qui fait partie intégrante du règlement interne du RCT. Selon lui, cette charte a pour objectif principal de protéger de manière permanente la confidentialité des données à caractère personnel du patient même après sa mort, ainsi que les données relatives à la source de données, et constitue un outil fondamental de tout programme de lutte contre les cancers.

Enfin, le Pr Zoubir Ahmed Fouatih, chef de service d’épidémiologie et de médecine préventive du CHU d’Oran, a appelé lors de sa communication intitulée «Le plan cancer et place des registres», à une utilisation rationnelle de l’ensemble des équipements médicaux disponibles et de procéder à leur maintenance, en mettent en exergue sur l’objectif primaire de description de la situation épidémiologique du registre du cancer, l’étude des tendances et la répartition géographique des cas, ainsi que sur le rôle de cet outil indispensable à d’autres domaines en particulier la contribution à l’étude de l’histoire naturelle de la maladie, la contribution à la recherche étiologique et des facteurs de risque, la recherche clinique sur les plans thérapeutique et pronostique et l’identification de besoins à la planification sanitaire et l’élaboration de stratégies de prévention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *