Engouement pour le logement LPA

Le logement promotionnel aidé (LPA) connaît un engouement remarquable dans la wilaya de Tlemcen. En effet, depuis le lancement le mois de mars dernier de cette nouvelle formule de logements (LPA) qui remplace désormais le logement social participatif (LSP), les dossiers d’inscription des souscripteurs s’entassent au niveau des communes de la wilaya retenues pour la réalisation de ce programme scindé en deux tranches de 1.100 unités (1ère tranche) et 500 unités de type LPA (2ème tranche).

L’on estime à quelque 10.000 dossiers de demandes déposés par les souscripteurs au niveau des communes de Mansourah, Tlemcen, Maghnia, Remchi, Ghazaouet, Nedroma, Bab El-Assa, Marsat Ben M’hidi, Hennaya, Aïn Tellout, Sabra, Sebdou et Bensekrane, qui sont concernées par ce type de logements.

Il s’avère donc que ce quota de logements LPA affecté à la wilaya de Tlemcen qui a suscité une vive affluence reste bien en deçà des besoins exprimés par les catégories sociales moyennes qui sont exclues des autres formules de logements sociaux ou logements promotionnels publics (LPP) proposées par l’Etat.

«Nous avons beaucoup apprécié le LPA. De plus la fiche de paie n’est nullement exigée. C’est ouvert à tout le monde quoi, et c’est une formule très intéressante, sauf que le quota réservé à la wilaya reste vraiment insuffisant. L’on souhaite que cette bonne initiative de l’Etat puisse toucher le maximum de citoyens qui applaudissent cette démarche du ministère de l’Habitat, dont le financement se fait par trois parties, l’apport personnel et le crédit bonifié et l’aide de la Caisse nationale du logement», nous dira un commerçant de Tlemcen.

Contactée sur la situation de ce programme de logements LPA, la directrice du logement de la wilaya de Tlemcen, Habiba Hakem, nous apprendra que le choix des entreprises de réalisation et les sites de logements de la première tranche de ce programme ont été effectués. « La 1ère tranche de 1.100 logements LPA touche quelque 11 communes de la wilaya. Suite aux instructions du wali, certaines listes des bénéficiaires ont déjà été établies au niveau de quelque daïras, d’autres sont en cours de finalisation par des commissions ad hoc installées à cet effet. Nous sommes dans la phase de transfert des terrains d’assiette domaniaux aux entreprises pour pouvoir lancer leurs chantiers», a expliqué Mme Hakem.

Et d’ajouter: «Le prix de cession, hors coût du foncier, varie selon la typologie et les communes. La Caisse nationale du logement est chargée de centraliser à son niveau l’ensemble des ressources de financement des projets de logements promotionnels aidés, constituées par les apports des acquéreurs et éventuellement des crédits bancaires ou autres. Ces ressources sont versées au compte bancaire de la CNL sur la base d’ordres de versement établis par le promoteur. Les apports des acquéreurs sont versés, dans un compte spécifique ouvert par la CNL, conformément aux dispositions du décret exécutif n°13-431 du 18 décembre 2013. La Caisse nationale du logement procède au paiement du promoteur en fonction de l’avancement des travaux».

Par ailleurs, la wilaya organise à l’occasion de la célébration de la nuit du destin «Laylat al-Qadr» une cérémonie pour la remise de 1.050 décisions d’aides à l’habitat rural (dans 7 communes) et 100 arrêtés de logements sociaux (à Aïn Fezza) au siège de l’APW de Tlemcen. Selon la directrice du logement de Tlemcen, près de 9.000 logements sociaux, 2.600 logements AADL et 6.300 aides à l’habitat rural seront prochainement distribués par la wilaya.

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).         

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *