Entretien avec la Présidente de l’association ‘’Amel El Hayet’’ d’aide aux personnes atteintes du cancer

brahmi-houda-presidente-de-l-ssociation-amel-el-hayet

Par Omar El Bachir

L’association Amel El Hayet d’aide aux personnes atteintes du cancer, malgré son âge, est devenue au fil des mois une accompagnatrice fidèle et efficace des malades dans leur parcours de soins assez éprouvant .Amel El Hayet depuis sa création en 2015 apporte aides et soutiens à une centaine de malades démunis dans l’acquisition des médicaments onéreux ou introuvables, les accompagne dans leurs rendez-vous pour les différents examens médicaux : analyses , scanner, radio et même dans leurs démarches administratives pour l’acquisition de la carte Chifa .

Plus encore, les malades cancéreux ne sont plus obligés de subir les tracasseries d’un déplacement laborieux et coûteux pour se rendre à Tlemcen ou à Oran pour les séances de chimiothérapie et de radiothérapie. L’association vient d’acquérir une deuxième voiture qui est mise à la disposition des malades pour leurs déplacements de leur domicile vers les centres de soins.

Or selon la présidente M Houda Brahmi l’association ne va pas se limiter à accompagner les malades dans le parcours de soins mais prévoit de mettre en œuvre des projets collectifs susceptibles de leur apporter un soutien moral les aidant à surmonter la détresse l’isolement et l’angoisse, qui empoisonne davantage leur quotidien.

Dans cette perspective, la présidente, cette jeune femme dynamique et motivée, s’est rendue en France où elle a rencontré plusieurs associations dont un responsable de la ligue contre le cancer et revient avec plein d’idées pour aider les malades à retrouver le sourire.

Vous revenez de France où vous avez rencontré plusieurs associations. Voulez-vous nous Parler de ce séjour ?

Evidement. En fait j’ai rencontré, via Facebook, une dame, Malika Chergui, chargée de mission Europe Mobilité internationale des jeunes « Turcoing (Lilles) qui m’avait invitée à se rendre à Lilles pour rencontrer des associations échanger des idées et profiter de leur expérience. J’ai saisi cette opportunité et je me suis rendue à « LILLES ».

Lors de ce court séjour j’ai pu rencontrer DR Matilde responsable au niveau de la ligue contre le concert. Elle a été impressionnée par le travail que nous faisons au sein de notre association notamment dans le domaine de la prise en charge médicale. Nous avons échangé des informations très intéressantes et désormais nous faisons partie du réseau de la ligue contre le cancer. Nous espérons aussi impulser une dynamique de coopération et monter des projets communs.

A Roubaix, j’ai rencontré la présidente de l’association « la rose » Madame Martine. C’est une association spécialisée dans le cancer de sein. Elle organise au profit des femmes malades des sorties détentes des soirées culturelles ….Récemment, elle a organisé un défilé de robes traditionnelles algériennes. Avec Martine j’ai appris comment peut-on concevoir des ateliers artisanaux pour permettre aux femmes malades de se rencontrer fabriquer des objets artisanaux qui constitueront une source de revenus pour l’association

J’ai eu aussi l’occasion de visiter la maison des associations où j’ai rencontré à la présidente de l’association des handicapés TITOINE fondée par la maman d’Antoine un jeune adolescent victime d’un accident de la route et qui a perdu l’usage de ses membres inférieurs. Des conseils précieux m’ont été transmis.

A paris j’ai rencontré M Ibrahima, président de l ‘association « Rosi France » il nous a assuré son aide à notre jeune association.

Qu’avez-vous appris lors de cette expérience ? pouvez-vous adapter certains idées au seins de ton association ?

En fait, les associations en France s’investissent surtout dans le volet sensibilisation. Leur mission est aussi d’apporter un réconfort moral aux malades en leur offrant des espaces conviviaux pour se rencontrer et monter des projets ensemble. Nous c’est plutôt la prise en charge des malades dans le parcours des soins. Nous nous substituons en partie aux missions de l’hôpital. Mais désormais, nous allons nous consacré aussi au volet sensibilisations nous avons plein d’idées dans ce sens.

Justement sensibilisation parlons-en. Vous organisez du 08 au 15 octobre courant une semaine de sensibilisation sur l’utilisation outrancière du plastique « le cancer et le plastique » parlez-nous de ce projet ?

Nous avons remarqué que le plastique a investi nos maisons nos quartiers nos espaces publiques il est partout. Non seulement certains de ces composants sont très toxiques et nous les ingérons quotidiennement à notre insu mais aussi il dégrade et enlaidit le milieu naturel. Ce premier évènement, une première étape d’un important projet de sensibilisation sur l’utilisation abusive du plastique qui s’étale sur plusieurs années, ciblera notamment les enfants. Notre objectif est de mettre en garde la population contre les dangers du plastique et ou d’inculquer un geste écolo à nos enfants.

Le projet débute le 08 octobre par « la caravane de l’espoir » qui partira de la commune de Dar Yaghomracen . Pas loin de deux cents (200) élèves de différentes écoles de la daïra prendront part à cette caravane. Les buis sillonneront l’ensemble de la daïra pour ramasser le plastique qui traine dans la nature. Le contenu de la récolté sera déversé dans la jolie place publique « colonel Abbes » située en plein centre-ville de Ghazaouet. Le dimanche, les artistes de la région entrent en action pour transformer tout ce plastique en de structures artistiques. Parallèlement les élèves continuent de ramasser le plastique et le mettre dans les grandes poubelles déposées par les APC au sein des écoles. Cette opération durera toute la semaine jusqu’au samedi 15 octobre où tout le monde se réunit sur la place publique pour admirer les œuvres des artistes et récompenser les enfants participants.

Aussi nous menons une campagne de prévention et de sensibilisation concernant le dépistage et le diagnostic précoce du cancer de sein. Tous les mois nous accompagnons une quinzaine de femmes au centre d’imagerie de Maghnia pour une mammographie. Cet examen de dépistage précoce qui augmente les chances de guérison et diminuent les séquelles de la maladie.

Une pensée sur “Entretien avec la Présidente de l’association ‘’Amel El Hayet’’ d’aide aux personnes atteintes du cancer

  • 12 août 2017 à 15 h 31 min
    Permalink

    peut-on avoir le numéro de téléphone de l’association ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *