Ghazaouet le premier jour de l’aïd, la permanence respectée

 

 

Les commerçants astreints au programme de  la permanence le jour de l’aïd ont respecté  leur engagement  et ont ouvert leur commerce tôt le matin, ce vendredi, pour les besoins des ménages.

Pourtant, vendredi est un jour férié mais les commerçants qui ont été désignés  pour assurer la permanence se sont soumis aux  consignes de la direction du commerce. Celle-ci qui avait mis en garde   les commerçants concernés par la permanence que des contrôles inopinés  seront effectués le jour de l’aïd  afin de  veiller au respect  de la déontologie commerciale  avait tenu à sa promesse et des brigades de contrôle ont sillonné la ville tôt le matin pour s’assurer  de l’application des directives  de la direction du commerce. Apparemment, le premier jour,  aucune infraction n’a été relevée, les commerçants  ont respecté le programme de la permanence.

D’ailleurs, aux environs de 19 heures le pain était disponible en quantité suffisante sur les étalages des boulangeries ouvertes  à l’occasion.  Les autres commerces, alimentation générale,   boucheries   concernés par la permanence étaient ouverts aussi.  Chose qui n’a  jamais eu lieu auparavant.

Cependant en matière de  transport public, une perturbation flagrante dans les dessertes entre les quartiers limitrophes et la ville a été constatée. Ce sont surtout les habitants des quartiers Ouest et les quartiers Est de la ville, Sidi Amar, Ouled Ziri Echefek, Edemine, qui ont le plus souffert de ces perturbations du transport public imposées par les transporteurs. Ces derniers, par manque de professionnalisme et non-respect de la réglementation régissant ce service puisque la plupart d’entre eux exercent dans l’illégalité, n’ont pas assuré leur activité convenablement.

O.El Bachir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *