Guerre de libération : 200 heures de témoignage de moudjahidines

Selon le directeur du musée régional du moudjahid de Tlemcen, il a été procédé à ce jour à l’enregistrement audio de plus de 200 heures de témoignages de moudjahidines sur la guerre de libération nationale. Les anciens combattants encore vivants, dont de nombreux invalides, ont accepté d’apporter leur contribution à l’écriture de l’histoire de la lutte armée menée contre le colonisateur français jusqu’à l’indépendance intervenue le 5 juillet 1962. Certains patriotes presque centenaires et actuellement malades, ont livré leurs témoignages sur leur lit, aidés en cela par les membres de leur famille.
Des caravanes ont sillonné durant plusieurs mois toute l’étendue de la wilaya pour aller recueillir les précieux témoignages qui permettront aux universitaires, chercheurs et écrivains de disposer de sources à caractère historique pour les futures publications en rapport avec l’histoire de l’Algérie. Plusieurs importantes batailles se sont déroulées dans cette région de l’ouest à l’image de celle de Fillaoucène (20 avril 1957) qui avait mis aux prises 330 moudjahdines contre 30.000 soldats de l’armée française, soutenue par 30 avions et 12 hélicoptères. Les combats se sont soldés par la mort de 500 à 700 membres de la garnison française tandis que l’on dénombrait la perte de 120 combattants algériens, tombés au champ d’honneur.
Le musée de la wilaya V historique qui a ouvert ses portes en 2011 à l’occasion de l’évènement « Tlemcen capitale de la culture islamique » détient de nombreux documents, collections de photos, journaux, livres, objets dédiés à la guerre de libération nationale. La guillotine qui a servi à l’exécution du militant indépendantiste Ahmed Zabana le 19 juin 1956 est exposée dans ce musée.
Liberté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *