Les habitants de Mélilia se remémorent leurs Martyrs de la guerre de l’indépendance nationale

Photos: Ougouti Moulay Ahmed

Par Khaled Boumediene

C’est dans une ambiance des plus solennelles que s’est déroulée, vendredi dernier, la célébration du 59e anniversaire de la mort des Martyrs Bouzidi Mohamed (dit Si Mokhtar, Ougb Ellil), Bouzidi Ahmed (Frère de Si Mokhtar), Si Menouar, Hamouti Dellal, Belkheir Yousfi, Mostefaoui Mesmoudia, Ferouani Yamna, Benhammou Boumediene, et Bekadour Miloud, dans la petite agglomération de Mélilia, 5 km à l’ouest de la ville de Hennaya.

Placée sous le haut patronage du wali de Tlemcen, la cérémonie à laquelle ont pris part le président de l’association nationale des grands invalides de la guerre de libération, Benamar Benaissa, la députée (FLN) Hamdi Hafidha, le directeur des Moudjahidine de Tlemcen (Représentant du wali), Hachemi Mohamed, le chef de daïra de Hennaya, Mme Telli kheira, le président de l’APC de Hennaya, Rahmani Bouziane, les compagnons encore vivants des Chouhada et les familles des Martyrs, a été marquée par la levée des couleurs au pied d’une stèle, en présence d’un détachement de l’ANP, et l’allocution prononcée par le directeur des Moudjahidine, qui a qualifié l’événement d’important et de fierté pour l’ensemble des algériens, afin de perpétuer l’esprit de la révolution et de préserver ses symboles et ses figures emblématiques.

« Cette louable occasion qui nous rappelle tous les actes de bravoure de ces Chouhada, ravive aussi nos sentiments de dévouement permanent pour l’unité nationale constante, forte et solide, et permet de rappeler les épopées rayonnantes et éternelles du combat national pour l’indépendance et l’unité nationale », a indiqué le directeur des Moudjahidine.

Il faut le souligner, que c’est la première fois, depuis l’indépendance, que cette localité de quelque 54 Chahids, abrite dans ambiance marquée par une fierté et surtout beaucoup de recueillement, ce fait éminent dans l’histoire de la glorieuse et éternelle Révolution algérienne, en présence d’une nombreuse assistance, venue rendre hommage à ces héros, imbus d’une volonté d’acier de défendre la liberté et l’indépendance de l’Algérie.

« La commémoration de cet événement historique donne l’exemple aux générations montantes afin de poursuivre sur le même chemin et de s’imprégner des valeurs nobles véhiculées par nos Martyrs, qui font la fierté de tous les algériens. Elle vise également à renforcer l’attachement de la jeunesse et de la nouvelle génération à leur mémoire nationale, afin de s’inspirer de ses valeurs éternelles, consolider les acquis de la nation, préserver l’unité territoriale, faire face aux défis du développement global, durable et intégré et relever les nouveaux édifices de l’Algérie sous la haute impulsion de Son Excellence le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika », a souligné à notre journal le Moudjahid (Invalide) Benamar Benaissa.

Lors de cette journée mémorable, de nombreuses veuves de Chahid, nous ont évoqué le “courage” et la “bravoure” de ces Chahids face à l’armée coloniale, et les atrocités, terreurs, et exactions commises par bourreau et criminel ‘’Negaro’’, chef de la Gendarmerie française de l’époque.

Rappelons, que les 3 et 6 janvier 1958, l’ennemi colonial a subi d’importantes pertes et la mort de ces Martyrs à Mélilia, les armes à la main, après une bataille héroïque contre l’ennemi qui a duré plusieurs jours  selon les témoignages de l’un des compagnons de ces martyrs, le Moudjahid Hedadji Ahmed (natif de Sabra). A noter, que de nombreux Moudjahidine et Veuves de Chahids ont été honorés à cette occasion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *