Les habitants d’EL Wiâm et 130 logements réclament leur part de développement

Par O.El Bachir

Les habitants   El Wiâm et les 130 logements réclament leur part de développement et dénoncent la marginalisation de leurs quartiers. Leur principale revendication s’articule autour  de l’aménagement des routes dans un  piteux état. Ces dernières  n’étant pas goudronnées, elles sont boueuses en hiver et poussiéreuses en été, sources de désagréments pour les riverains.

Les résidents  ne comprennent pas pourquoi  leurs quartiers sont restés en marge de la dynamique de développement enclenchée par l APC  à travers différents programmes  d’aménagement.

En effet, Du budget de l’autofinancement de la commune, plusieurs projets d’aménagement  ayant trait à l’amélioration du cadre de vie des citoyens ont été réalisés  à travers l’ensemble de la  commune.  Il s’agit  principalement de la pose   de plus de 15000m2  de pavés autobloquant et la réfection de plusieurs kilomètres de routes.

Cependant, et, à la grande surprise de leurs  occupants,   les dits quartiers    n’ont pas été concernés par ces différents projets   d’aménagement.

« Pratiquement tous les quartiers ont bénéficié d’une opération d’aménagement  exceptés El Wiâm et les 130 logements. Pourquoi cette exclusion, sommes-nous des citoyens de deuxième catégorie ? » S’interrogent  des habitants  indignés par l’indifférence des élus à l’égard de leurs quartiers.

L’ensemble des habitants que nous avons entretenus expliquent cette marginalisation dont leurs quartiers  sont victimes  par le fait qu’ils ne sont pas représentés autour de la table de délibération de la mairie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *