Habitat précaire à Tlemcen : Recasement de 21 familles

Photo démolition médina

Par Khaled Boumediene

Dans le cadre du programme de résolution de l’habitat précaire (RHP) lancé récemment par les autorités de la wilaya dans le grand Tlemcen (Mansourah, Chetouane et Tlemcen), une opération de démolition de 21 bâtisses dans les sites d’Agadir, Derb Messoufa, Baba Ali, K’bassa, Sidi Said et Kalaa supérieure, de la ville de Tlemcen, a été entamée dans la journée du 18 mai 2016, sur décision du wali de Tlemcen, Saci Ahmed Abdelhafid. L’opération menée conjointement par les services de l’APC et de la daïra de Tlemcen a notamment ciblé les bâtisses du tissu urbain de la capitale des Zianides, qui constituaient un danger réel non seulement pour les occupants, mais aussi pour le voisinage et les passants. « Cette opération rentre dans le cadre du programme qui a visé la démolition de quelque 500 bâtisses de l’habitat précaire et les bidonvilles dans les centres urbains du grand Tlemcen. En ce qui nous concerne, nous avons mobilisé aujourd’hui pour cette opération de démolition et de recasement tous les moyens humains et matériels pour le bon déroulement des travaux de démolition à l’aide d’engins et le transport des familles et leurs biens vers des logements des nouvelles cités d’Oudjelida et Boudjelida, situées au nord de la ville. Un dispositif a été mis en place pour la sécurisation de l’opération et ce, conformément aux instructions de Monsieur le wali, qui veille personnellement à l’éradication des poches d’habitat précaire et le suivi de ce programme qui revêt une importance capitale pour la rénovation urbaine, la requalification des espaces urbains, et l’amélioration du cadre de vie de la population de notre ville. Il faut redorer le blason de la ville de Tlemcen », a expliqué à notre journal le président de l’APC de Tlemcen, Khouani Abderrafik.

Pour sa part, le chef de la daïra de Tlemcen, Benaddane Kouider a souligné que : « Cette opération de démolition ciblée, a pour objectif d’impulser un développement urbain harmonieux et équilibré, permettant d’associer plus étroitement ces sites à la vie locale et de renforcer leurs relations avec le centre. Tout en assurant une mixité sociale par la diversification de l’habitat et un accompagnement social des populations résidentes du chef-lieu. Les assiettes de terrain dégagées vont servir à une diversification de l’habitat, l’aménagement des espaces extérieurs et des entrées de quartier, la création et la réhabilitation d’équipements publics ».

Khaled Boumediene

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *