La hausse des vols des smartphones inquiète

La direction générale de la Sûreté nationale s’inquiète de plus en plus de l’augmentation des vols des smartphones.
Afin de lutter contre ce phénomène, une campagne d’information et de sensibilisation au niveau national a été lancée le 04 février dernier, notamment dans les transports en commun, a-t-on appris ce jeudi auprès du lieutenant de la police, Nabil Bellaha, chargé de la cellule de la communication et des relations publiques de la sûreté de la wilaya de Tlemcen. Dans le cadre de cette campagne, les agents, cadres et gradés de la sûreté de la wilaya, sûretés de daïra, suretés urbaines, police judiciaire et la cellule de communication et des relations publiques, se sont déployés sur le terrain, notamment au niveau des lieux publics, marchés, gares routières et boulevards principaux. Selon ce responsable, la police tient à rappeler quelques informations importantes pour éveiller la vigilance des utilisateurs et mettre en garde les citoyens sur les modes opératoires des smartphones afin de prévenir les vols commis par les pickpockets.

«Ne pas avoir son téléphone portable en main quand on ne l’utilise pas», «soyez vigilants quand vous parlez au téléphone dans des lieux isolés», «éviter le téléphone dans une voiture aux vitres ouvertes», «ne pas prêter son téléphone à un inconnu», «ne pas laisser des objets de valeurs facilement accessibles, par exemple sur une table de café», «éviter l’achat de smartphones sans contrats», sont autant de conseils prodigués par ces agents aux citoyens.

Selon notre source, au courant de l’année 2018, les services de la police judiciaire ont enregistré le vol de 440 téléphones portables (dont 158 récupérés). Près de 111 personnes ont été interpellées dans les 428 affaires de vols de portables téléphones constatées par la police. Depuis le début de l’année 2019, il a été enregistré le vol de 42 téléphones portables (dont 19 récupérés). 15 individus ont été interpellés dans les 46 affaires enregistrées.

«Ces vols ont été commis parce que les utilisateurs sont moins vigilants, et les changements d’habitude du public et l’usage généralisé du téléphone en ville et dans les transports publics rendent les usagers particulièrement vulnérables au vol», explique M. Bellaha.

Et d’ajouter que «les circonstances varient selon les opportunités. Les auteurs procèdent par vol à la tire, facile à réaliser si le téléphone portable se trouve à portée de main, par exemple dans la poche arrière du pantalon, dans la poche de la veste posée sur une chaise au restaurant ou accessible dans un sac ouvert porté en bandoulière».

Selon notre interlocuteur, certaines plaintes déposées au niveau de la police font état de nouvelles astuces de la part des pickpockets. «Une personne demande à un passant de pouvoir emprunter son téléphone portable, puis l’auteur part en courant, ou autre cas de figure, une deuxième personne arrive pour distraire la victime afin que l’auteur puisse partir avec son butin». Tous ces comportements de vol seront portés à la connaissance des citoyens lors de cette campagne menée par la sûreté de la wilaya de Tlemcen.

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *