JO : deux boxeurs algériens blessés au visage

photo boxeurs blessés au visage

Les boxeurs engagés aux Jeux Olympiques de Rio combattent sans casque, une première depuis 1984. La décision a été prise en mars dernier après qu’une étude scientifique ait révélé que l’absence de casque réduit le nombre de commotions cérébrales.

La décision a cependant eu un effet néfaste voire gore sur les visages des athlètes en compétition dans ces JO : au moins dix boxeurs, dont deux Algériens, ont subi des lacérations significatives au visage depuis le début des jeux de Rio, rapporte ce jeudi l’Associated Press.

Le boxeur Ilyas Abbadi (23 ans) de la catégorie poids moyen (-75 kg) a notamment subi une profonde coupure au niveau de son œil gauche durant sa victoire contre le Congolais Mpi Ngamissengue ce mardi. « Maintenant je connais la valeur du casque », a déclaré Abbadi. « Je pense que pour les amateurs, ce serait mieux. Je préférerais combattre avec un casque, mais c’est ainsi », a-t-il déploré.

Le boxeur Reda Benbaziz, de la catégorie poids léger (-60 kg) a lui également été blessé au sourcil droit durant sa victoire contre le Russe Adlan Abdurashidov, dans un match qui a dû être interrompu deux fois afin qu’Abdurashidov puisse recevoir un traitement médical. Selon AP, le sang ne cessait de couler du visage de Benbaziz durant le troisième round. « [Abdurashidov] utilisait beaucoup sa tête, et il a reçu un avertissement du juge », a expliqué Benbaziz après sa victoire aux 8es de finale, obtenue par décision.

Interrogé sur sa blessure, le boxeur de 22 ans a déclaré que « oui, cela affectera mon prochain combat, mais on devra se battre avec une blessure. J’aurais souhaité utiliser le casque », a-t-il affirmé. Alors que les boxeurs professionnels ont droit à un temps de récupération de plusieurs mois, les boxeurs olympiques doivent en effet se battre jusqu’à cinq fois sur une période de neuf jours, avec par conséquent virtuellement aucune marge pour faire guérir les blessures au visage de manière significative.

Yacine Babouche (TSA).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *