Koudia veut changer de visage

Photos: Ougouti Moulay Ahmed.

La grande agglomération de Koudia (commune de Tlemcen) vient de bénéficier d’une polyclinique, du revêtement bitumeux et des avaloirs pour son grand boulevard, la réhabilitation du centre de santé et d’une école, du gazon pour les deux stades combiné (Matico) et communal, et de nombreuses opérations d’aménagements au grand bonheur de sa population longtemps oubliée.

C’est ce qu’a décidé le wali Benyaiche Ali à l’issue de sa visite effectuée, jeudi, en compagnie des directeurs de l’exécutif, du chef de la daïra, Benaddane Kouider, et du président de l’APC de Tlemcen, pour changer le visage de cette localité comptant quelque 17.951 habitants, qui constitue la vitrine nord de la ville des Zianides.

Les habitants se sont longtemps entretenus avec le wali sur leurs préoccupations, citant à titre illustratif le manque d’aménagements, l’état défectueux de la chaussée du grand boulevard, la défectuosité des trottoirs, l’absence d’avaloirs, le danger des crues d’eau dans les rues, la défaillance d’hygiène, le déficit en structures sanitaires, la faiblesse des prestations fournies au niveau de la nouvelle poste, la multiplication des points de décharges d’ordures ménagères, le mauvais état des stades combiné et communal et les problèmes de l’habitat précaire et de l’environnement.

Un habitant a déclaré : «C’est la première fois qu’un wali a effectué une visite de travail dans notre localité pour nous prêter oreille et résoudre nos différents problèmes, car les habitants de Koudia, qui sont issus de 48 wilayas, ont tout le temps été marginalisés. Nous vous saluons pour avoir tenu votre promesse de visiter notre agglomération pour constater de visu les conditions dans lesquelles nous vivons, car personne ne voulait vraiment affronter les difficultés dont souffre énormément ce grand centre urbain malgré sa situation à un jet de pierre de la ville de Tlemcen. Nous remercions aussi tous les responsables des différents secteurs de la wilaya qui sont dans votre délégation, soyez tous les bienvenus…».

A l’entrée de Koudia, le wali a été surpris par une clôture archaïque d’un chantier de logements promotionnels qui défigure l’environnement. Il a tout de suite instruit le P/APC de notifier une mise en demeure à l’entreprise concernée pour procéder à l’installation d’une autre clôture des lieux. Il a, en outre, exigé un aménagement plus adéquat à l’entrée et un meilleur accès à partir de la RN 22 à cette agglomération.

Remarquant des affiches de candidats placardées anarchiquement sur un mur d’une école au niveau de l’annexe communale, M. Benyaiche a donné des instructions pour l’enlèvement de tout affichage non conforme à la loi électorale.

Enjambant à pied le grand boulevard qui traverse Koudia sur une distance de 1,2 kilomètre, M. Benyaiche a instruit aussi les services concernés à installer des avaloirs, des trottoirs, du revêtement bitumeux, des poteaux électriques (en énergie solaire), à planter des arbustes et des fleurs et à interdire tout rejet de déchets ménagers ou gravats sur les espaces libres et trottoirs de la cité.

Il a également promis aux jeunes du gazon pour le stade combiné et le stade communal, et la réhabilitation rapide du groupement de classes de l’ex-école fondamentale «Chahid Saidi». Le centre de soins de cette localité en abandon sera également réhabilité et équipé en priorité.

«Il est inacceptable que les patients soient accueillis dans ces conditions lamentables et que le personnel médical et paramédical travaille lui aussi sans équipement ni le moindre confort», a indiqué le wali aux responsables.

Pour la question des logements sociaux à maintes fois soulevée par les habitants, le premier responsable de la wilaya a souligné: «Moi en tant que wali, je n’ai pas le droit de m’immiscer dans le travail de la commission.

Il y a des procédures, il faut les respecter. Moi, je veille surtout au respect de loi et à une distribution équitable des logements entre tous les citoyens». Il a dans ce cadre appelé les citoyens de cesser toute habitation illicite pour éviter la démolition des bâtisses non conformes à la loi.

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *