L’ambassadeur du Bénin rencontre des investisseurs

L’ambassadeur de la République du Bénin, M. Orou Sego Orou Gabé, a effectué mercredi dernier une visite à Tlemcen. Il a été reçu par le wali de Tlemcen et le directeur de la chambre de commerce «La Tafna».

Présent à l’hôtel Renaissance, et interrogé sur l’objet de sa visite, l’ambassadeur du Bénin a notamment souligné :

«Je suis à Tlemcen dans le cadre de la mission économique et diplomatique de notre ambassade en Algérie, afin de présenter les potentialités et atouts du Bénin, qui pourraient attirer les investisseurs et les commerçants pour contribuer au développement de notre pays. Le Bénin est un petit pays de 10 millions d’habitants. Nous avons une position stratégique, avec 125 kilomètres sur l’océan Atlantique et un port très dynamique, celui de Cotonou qui accueille toutes les transactions économiques, même du Nigéria, et qui dessert tous les pays de l’hinterland comme le Niger, le Burkina Faso et le Tchad.

Il y a une grande activité portuaire et nous jouissons depuis 1990 d’une stabilité politique et d’une sécurité vraiment très appréciables et appréciées par tous. Donc c’est dans ce cadre-là que j’ai exposé à monsieur le wali de Tlemcen et aux membres de la chambre de commerce notre programme d’action du gouvernement des 5 ans à venir jusqu’à 2021, qui embrasse tous les secteurs. On a dégagé environ 45 projets phares notamment dans les secteurs de tourisme, l’agriculture, les infrastructures, le cadre de vie, les transports, l’internet et le savoir, ce sont les domaines prioritaires».

Et de d’ajouter : «J’ai découvert avant d’arriver ici que des Algériens m’avaient devancé et sont en contact avec le Bénin surtout pour l’exportation de produits dérivés du blé, parce que notre climat ne nous permet pas de produire du blé, et avant on importait ces dérivés de l’Europe, alors qu’on a tout juste à côté de nous des gens qui peuvent le fournir, et ce développement que j’ai eu à faire et le contact que j’ai pu établir avec les Algériens ici me réconfortent dans la démarche de notre chef de l’Etat.

Le Bénin est aujourd’hui un grand pays de production du coton. La filière coton, pilier de l’économie nationale, vient de boucler une campagne inédite de récolte du coton. L’or blanc béninois n’avait plus connu pareille ascension depuis très longtemps : 453.012 tonnes ont été collectées dans les champs des producteurs au titre de l’année 2017.

En outre, la culture de la noix de cajou s’est fortement développée, faisant du Bénin le cinquième producteur mondial, avec entre 120.000 et 180.000 tonnes de noix par an. La noix de cajou est aujourd’hui le deuxième produit agricole exporté après le coton, soit 7% du PIB. L’arachide fait également partie des principaux produits exportés. Le Bénin produit aussi du cacao, des haricots, du riz, des ananas et d’autres tubercules divers».

A noter que l’ambassadeur du Bénin a saisi l’occasion de ce déplacement pour visiter les sites historiques et culturels de la ville de Tlemcen.

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *