L’association El Mouahidia clôture les deux projets sur le patrimoine immatériel local.

Par Gadiri Mohammed

L’Association El-Mouahidia de Nédroma a organisée à la maison du patrimoine, siège de l’association, dernièrement, la cérémonie de clôture de son projet « Identification, restauration, valorisation du patrimoine immatériel local et patrimoine du tourisme à Nédroma», financé par l’Union européenne et le ministère de la Culture, et le second projet financé par l’ambassade de France en Algérie ” valorisation virtuelle du patrimoine locale” avons nous appris auprès de Midoun Azeddine.

L’action du projet « Identification, restauration, valorisation du patrimoine immatériel local et promotion du tourisme à Nédroma » a duré 18 mois soit du 01 mai 2016 au 31 octobre 2017.

Les objectifs globaux du projet visaient à la création d’un fonds documentaire valorisant et synthétisant le patrimoine immatériel de Nédroma et sa région et la promotion du tourisme. Les objectifs spécifiques visaient quant à eux de rassembler, restaurer et numériser tous les documents en rapport avec le patrimoine immatériel, d’organiser une formation pour les jeunes dans les domaines de la musique andalouse, des technologies de l’information et communications et du tourisme.

Le projet s’adressait à des groupes ciblés en particulier les jeunes filles et garçons de la ville de Nédroma, les jeunes des zones rurales, les élèves, collégiens, lycéens, universitaires et chercheurs, les profanes, les jeunes diplômés sans emploi et aussi les artisans.

De nombreuses activités ont été menées par le comité de pilotage choisi par l’association par le lancement d’une campagne de sensibilisation pour susciter l’intérêt des jeunes pour le patrimoine et les encourager à s’inscrire pour bénéficier d’une formation dans les domaines de la musique, du tourisme et des technologies de l’information et communications ( NTIC). Des affiches furent confectionnées et placardées dans la ville, des articles de journaux, des émissions radio ont été organisées pour assurer la plus large diffusion sur le projet et aussi ses objectifs.

Une collecte de vieux manuscrits, d’anciennes photos, d’enregistrements de chansons andalouses locales, de recensement des pratiques sociales festives, de berceuses et dictons locaux est ensuite organisée. Il a fallu beaucoup du temps pour réaliser cette collecte.

Une fois ces documents collectés, les membres du comité s’attachèrent à évaluer leur état. Le travail de restauration et de mise en ordre des pages des vieux livres et manuscrits demanda beaucoup d’efforts, de temps et surtout de précautions a indiqué le président de l’association.

Parallèlement à ces activités, le comité de pilotage veilla à l’organisation et la planification de la formation des jeunes dans les disciplines de la musique andalouse, des NTIC et tourisme prévus dans le projet.

Ainsi 30 jeunes musiciens dont 10 filles ont été formés dans le domaine de la musique andalouse, 30 jeunes dont 10 filles  dans le domaine de NTIC et 30 jeunes guides de tourismes dont 12 filles ont reçu une formation de base dans cette spécialité.

Avec ce projet l’association lui a permis d’avoir une troupe musicale de jeunes qui est constamment sollicitée dans des soirées à l’échelle locale et aussi nationale, de pouvoir compter sur une équipe de jeunes guides capables de recevoir et de guider tout touriste qui voudrait visiter Nédroma et sa région. Ces jeunes ont participé à l’élaboration des circuits touristiques de la ville, et enfin de jeunes informaticiens qui ont acquis une expérience appréciable de l’outil informatique. Ces jeunes ont pu aider l’association dans le travail de numérisation des documents prévus dans le projet.

C’est ainsi que 1000 CD-ROM « nouba sika »,1000 CD-ROM « nouba maya », 88 cassettes vidéo, 67cassettes audio, 53 manuscrits, 287 livres anciens, 86 mémoires d’études, 28 CD-ROM de journaux et magazines anciens, 81 CD-ROM montrant des images de Nédroma, et plus de 1000 anciennes photos ont été numérisés.

Par ailleurs, 1000 guides touristiques, 1000 fleyers en arabe donnant un aperçu historique, 1000 dépliants en arabe et 1000 en français sur les sites touristiques, 1000 dépliants en arabe sur l’histoire de Nédroma à l’époque islamique ont été confectionnés. Une animation concernant les activités du projet en arabe et en français a également été enregistrée.

Toutes ces activités ont permis de réaliser les objectifs globaux, à savoir : Le fonds documentaire, c’est à dire une banque de données sur le patrimoine local qui est disponible en ligne sous forme de fonds documentaire numérique consultable sur le site de l’association, créé récemment.

La promotion du tourisme à Nédroma par une plus large information et une plus grande vulgarisation du patrimoine qui pourra attirer plus de touristes.

Il a fallu beaucoup de matériel pour subventionner la réalisation de toutes ces activités. Les membres du comité de pilotage n’ont pas ménagé leurs efforts pour se déplacer partout sur le territoire national afin d’acquérir les produits introuvables sur le marché local, instruments de musique, appareils numériques, tenues traditionnelles etc…

C’est aussi grâce à l’aide précieuse, aussi bien technique que morale, dispensée par les experts de l’Union Européenne (Ue) et le ministère de la culture par des conseils, de stages de formation, de visites de travail au siège de l’association au cours de la durée du projet. Et également des remerciements, aux instances de l’union européenne qui ont subventionné le projet.

Il est   à rappeler que ce qui a guidé les actions de l’association qui étaient un souci est de réhabiliter, de valoriser et de perpétuer le patrimoine culturel immatériel de la ville de Nédroma et ses environs et de préserver cette richesse culturelle locale pour éviter sa disparition. L’action visait également la promotion du tourisme. Ce fonds documentaire constitue et mis en ligne, est une banque de données que chacun pourra consulter, exploiter pour des travaux de recherche sur le patrimoine ou assouvir sa curiosité et s’abreuver de principes et de valeurs humaines qui caractérisaient une époque où l’éthique était à son apogée. Une éthique inaltérable qui demeure accrochée malgré tout au subconscient des vieilles familles nédromies, qui continuent de nous enseigner que le vieux bastion de leurs traditions, de leurs coutumes n’a pas totalement dépéri. Traditions caractérisées par un mode de vie pondéré et vertueux, de règles lucides empreintes de tolérance régissant leurs relations dans la vie commune, et répondre par là au devoir de revivifier ce précieux héritage culturel. La musique andalouse avec son cachet local, la tradition orale avec ses pratiques socioculturelles fondées sur les valeurs ancestrales de solidarité, de partage, de bon voisinage, de générosité, de tolérance, de respect de la nature déclinent et s’estompent au fil du temps. Il nous faut faire preuve d’une grande vigilance pour ne pas perdre cet inestimable legs laisse par nos ancêtres”.

Le second projet « valorisation virtuelle du patrimoine local », a été cofinancé par l’ambassade de France à Alger et l’association.

Le projet en quelques lignes : Le web est le moyen par lequel notre patrimoine culturel doit évoluer. Numériser alors nos premiers lots de documents à des fins de diffusion constitue le cœur de notre projet.

Dans un premier temps, il est question d’installer les connaissances de base afin de comprendre les intérêts, les limites mais aussi les risques de ce défi. Ainsi, des spécialistes et experts sont sollicités pour donner un sens à cette entreprise de diffusion. Dans une deuxième étape, en interne, se tiendront des activités techniques de numérisation de documents. Ces activités en atelier seront confiées aux membres de l’association qui démontrent une rigueur de numérisation aux normes et standards. Dans une troisième étape, le site web de l’association sera réalisé. Cette action est programmée chez un prestataire qui prendra en charge la formation de webmasters. Ceux-ci se chargeront de la gestion post-réalisation du premier media innovant de l’association.

Concrètement, les livrables du projet, cette base de données, sera diffusable et consultable sur des supports fixes tels des écrans ou bornes interactives ainsi qu’à travers le site web. Ainsi consulté, cette diffusion numérique mettra durablement en valeur tout le patrimoine. Cette nouvelle circulation de l’information ne manquera pas de relancer une dynamique culturelle, touristique, sociale et économique non négligeable.

Objectif général : Adapter le patrimoine local au défi virtuel

Les objectifs spécifiques : Distinguer les enjeux de la diffusion numérique dans le contexte global, de réaliser le transfert numérique de documents (papiers, archives, photos, audio, vidéos) aux formats standards avec stockage dans trois disques durs externes, effectuer la gestion, l’actualisation et le développement du site web de l’association El Mouahidia de sauvegarde du patrimoine historique, culturel et touristique de Nédroma et sa région.

Pour ce projet il a été numérisé 17 livres numérisés imprimés par l’association, 03 livres patrimoniaux et historiques numérisés en langue Arabe et 28 livres en français, 15 livres manuscrits numérisés, les documents manuscrits numérisés, 30 mémoires universitaires numérisés sur Nédroma et sa région, 13 CD contenants les journaux et magazines anciens numérisés sur Nédroma et sa région, 01 CD de 837 images classées et numérisées, 2 enregistrements vidéos numérisées, 02 enregistrements sonores anciens numérisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *