Ils sont dans l’attente depuis 2013 : les souscripteurs de l’aadl2 veulent leurs logements

Les souscripteurs de Tlemcen de la formule AADL2 (2013) sont dans l’expectative. Bien que détenteurs des ordres de versement, ayant également effectué le choix des sites, et que les 3.600 logements des sites de Bouhenak et Oujlida soient totalement achevés, ils attendent avec impatience la remise des clés de leurs logements.

Les travaux de réalisation des deux cités d’habitat ont pris plus d’une année de retard sur les délais initialement fixés. La plupart des souscripteurs supportent depuis des années, les frais des locations des habitations à un fort taux, grevant ainsi leur budget.

A cela s’ajoute le fait que les 5.000 autres souscripteurs ayant eux aussi versé les acomptes exigés, devront attendre au moins cinq autres années avant de pouvoir bénéficier de leurs logements étant donné que les travaux des chantiers complémentaires viennent d’être lancés. Lors de sa dernière visite à Tlemcen, le ministre de l’habitat a lui-même dénoncé cette situation de retard qui perturbe considérablement la remise des logements aux souscripteurs. La formule AADL2 risque de ressembler à celle de AADL1.

Liberté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *