Le président Bouteflika appelle à la construction d’un front populaire solide

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a appelé dimanche à “la construction d’un front populaire solide » afin de garantir la stabilité de l’Algérie face à toutes les manœuvres internes et menaces externes.

Le Président de la République estime que par ce « front populaire solide, vous devez contrecarrer toutes les manœuvres politiciennes et tentatives de déstabilisation de nos rangs par des interprétations erronées ou en opposition aux préceptes de notre religion. Vous devez également, grâce à ce front populaire solide, faire face à tous les fléaux, et en premier lieu la corruption et la drogue qui rongent notre économie et notre société”.

Dans son message à l’occasion de la commémoration de la journée nationale du Moudjahid, lu en son nom à Tébessa par le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, le chef de l’Etat « exhorte les enfants de notre chère patrie à suivre les pas de nos glorieux Moudjahidine et valeureux Chouhada, à vous mobiliser pour la poursuite de l’édification et la mutualisation de toutes les potentialités de notre pays et à renforcer l’édifice d’un front populaire solide afin de garantir la stabilité de l’Algérie face à toutes les manœuvres internes et menaces externes”.

Le Président de la République considère que ces “crises extérieures qui se jouent à nos frontières » sont « porteuses des dangers du terrorisme abject et des réseaux du crime organisé, deux fléaux désormais transfrontaliers”.

Dans le cadre de cette mobilisation nationale, le président Bouteflika a exhorté les Algériens à “prendre exemple sur l’élite de notre société, les éléments l’Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l’Armée de libération nationale, et les éléments des forces de sécurité qui consentent quotidiennement des sacrifices pour la sauvegarde de l’intégrité et la souveraineté de notre territoire national et la préservation de la sûreté et de la sécurité de notre peuple et de ses biens”.

Le président Bouteflika a mis en avant, à ce propos, “l’ampleur des défis qui continuent à se poser à nous pour satisfaire tous les besoins sociaux de notre peuple et pour construire une économie forte et moins dépendante des hydrocarbures”.

« La liberté et l’indépendance, la construction et l’édification sont des acquis et des enjeux qui requièrent la mobilisation permanente, l’effort intarissable et même le sacrifice au service de la partie”, a-t-il ajouté.

« Le droit à la liberté, à l’indépendance ainsi que le droit des peuples à vivre dans la stabilité et la sérénité (sont) devenus une chose rare dans le monde arabe en raison des conflits et des crises épuisants pour nos potentialités, des conflits qui nous éloignent du devoir sacré de libérer la Palestine », a-t-il déploré.

Aps


 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *