L’habitat rural pour moins de pression sur le logement

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, a appelé à Tlemcen les cadres de son secteur à mieux encourager l’habitat rural pour soulager les villes où la pression sur la demande de logement social est avérée.

Intervenant devant le wali de Tlemcen, Benyaiche Ali, le président de l’APW, Bekhechi Mohamed, les sénateurs et députés, les directeurs de l’exécutif et les responsables de son secteur au siège du cabinet du wali, en marge de sa visite de travail dans la wilaya, le ministre a indiqué que «l’habitat rural s’intègre dans le cadre de la politique de développement rural.

Il a pour objectif la promotion des espaces ruraux et la fixation des populations locales. Il consiste à absorber la demande de logements sur l’urbain et encourage les ménages à s’adonner à des activités dans leur propre environnement rural.

Il faut aussi développer l’habitat groupé et les lotissements dans les zones rurales tout en veillant à la typologie et la densité de la population, qui est en général plus faible dans ces territoires ruraux».

Evoquant le riche programme de logements retenu pour la wilaya en 2018, le ministre a mis l’accent sur l’évaluation de la situation du secteur avant d’aborder les perspectives en matière de réalisation de logements.

«Nous devons maitriser les chiffres et bien connaitre les vrais problèmes afin de dégager les analyses adéquates et concrétiser les objectifs tracés.

Le logement reste la priorité de l’Etat et nous devons nous mobiliser pour concrétiser le programme du Président de la République. Notre objectif est de se consacrer au programme de 2018, mais nous devons aussi régler le programme de logements en souffrance et se débarrasser des reliquats. Ne perdons pas de temps, le programme du LPA doit être lancé rapidement. Je veux que vous élaboriez un planning serré en concertation avec toutes les entreprises de réalisation, les promoteurs publics et privés, et les bureaux d’études chargés du suivi des dossiers, pour le lancement de tous les programmes de logements durant ce premier trimestre. Il faut également établir un programme de livraison car les citoyens, les élus, et tous les responsables doivent avoir toutes les informations nécessaires sur la livraison de ces unités de logements.

Il faut ouvrir des adresses sur Facebook pour connaître les préoccupations des citoyens et réserver les journées du lundi et jeudi pour la réception des citoyens, des élus et des entreprises», prévient M. AbdelwahidTemmar.

Soulignant la volonté du secteur de diversifier les formules pour permettre au citoyen de choisir sans lui imposer une quelconque formule, M. Temmar n’a pas du tout apprécié le retard flagrant enregistré dans les travaux de réalisation des 400 logements AADL à Remchi, 900 logements LPL à Oudjlida, 300 logements AADL à Hennaya.

Il a dans ce cadre précisé que de nombreuses communes accusent un retard dans la réalisation des 3.861 logements de location-vente, une chose anormale pour le ministre, qui ne comprend pas les vraies causes qui sont derrière les retards des travaux de ces projets, et le lancement de nouveaux projets, alors qu’un marché pourrait être notifié en 24h, a-t-il dit.

«Est-ce normal qu’il y ait des programmes de logements qui trainent depuis 10 ans ? Il faut qu’on finalise ces projets-là, et se préparer pour les nouveaux programmes ! Il n’y a pas de raisons pour qu’on n’avance pas ! Il faut régler les problèmes d’assiette de projets de logements», martèle-t-il.

Concernant la conception et la réalisation des différents projets de logements, le ministre a mis l’accent sur le bon choix des bureaux d’étude et des entreprises de réalisation. «Je suis contre le monopole de certains architectes et des entreprises. Il faut veiller sur la bonne transparence, et offrir les mêmes chances lors de ces opérations de construction. 96% d’entreprises ne dépassent pas la catégorie 4. Il existe près de 150 architectes uniquement à Tlemcen. Il faut encourager les petites entreprises à réaliser les petits projets de logements.

  1. Temmar a, en outre, mis en avant le rôle du citoyen dans la préservation de l’environnement et la plantation des espaces des différents projets de logements achevés. S’agissant de la situation des permis de lotir de la wilaya, M. Temmar a indiqué que son secteur avait bénéficié de 25 milliards, ce qui permettra, a-t-il dit, de finaliser les 14 permis de lotir (3.400 lots) de la wilaya.

«Il faut aider le wali pour finaliser ces opérations de lotissements qui nous aideront à régler le problème de logement dans la wilaya», lance-t-il à son équipe. Le ministre a, par ailleurs, dévoilé le programme de construction de logements dans la wilaya, qui prévoit quelque 14.990 logements tous types confondus (6.711 logements LPL, 215 logements LSP, 1.000 logements LPA, 3 145 aides au logement de type rural, 3 861 logements en location-vente et 673 logements LPP).

A noter que le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a annoncé que la souscription à distance des membres de la communauté algérienne établie à l’étranger pour la formule de logement promotionnel public (LPP) s’est ouverte, jeudi, par le biais du site de l’agence d’amélioration et de développement du logement (AADL).

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *