L’université compte 45.000 étudiants : 4500 nouveaux inscrits en 2017

4.500 bacheliers issus de plusieurs filières se sont inscrits cette année à l’université Abou Bekr Belkaid de Tlemcen ce qui porte l’effectif global à 45.000 étudiants (dont de nombreux ressortissants africains) alors qu’il était de 190 en 1973 date d’accès de la wilaya au régime de l’enseignement supérieur.

Le nombre de facultés en activité se chiffre à huit réparties en cinq pôles universitaires : sciences de la nature et de la vie, science de la terre et Univers, sciences économiques et gestion, sciences humaines et sociales, médecine, technologie, droit et sciences politiques, lettres et langues. A cela s’ajoute une quarantaine de laboratoires dotés des équipements pour la recherche scientifique.

La mise en place en 1984 de la nouvelle carte universitaire a permis la création des instituts nationaux d’enseignement supérieur, étape caractérisée également par la mise en place d’un enseignement de niveau 5 (diplôme d’études universitaires appliquées : DEUA) et le développement de la première post-graduation dans la quasi-totalité des filières.

Depuis une dizaine d’années, la ville de Maghnia s’est vue dotée d’une annexe universitaire permettant ainsi aux étudiants de cette région frontalière de suivre un enseignement académique sur place alors qu’auparavant, ils étaient obligés de se déplacer jusqu’à Tlemcen.

Liberté

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *