Mansourah : Revoilà la pénurie d’eau

photo pénurie eau

On pensait en avoir terminé avec la pénurie d’eau qui sévissait durant les années 1990. En effet, après la mise en service des deux stations de dessalement de l’eau de mer, la wilaya de Tlemcen disposait même d’un apport supplémentaire qui pouvait être mis à la disposition des wilayas voisines, telles que Sidi-Bel-Abbés et Aïn-Témouchent ; or, depuis quelques semaines, l’eau se fait rare, notamment dans certains quartiers de banlieue (commune de Mansourah).

Aucune explication ne peut justifier ce manque d’eau en pleine canicule. Cette situation de crise oblige les gens à recourir aux sources et autres points d’eau potable qui existent encore dans la capitale des Zianides, d’autres commandent des citernes tractées pour les besoins domestiques, à raison de 1 000 DA.

Faut-il rappeler peut être nos incessants appels durant tout l’hiver pour mettre fin aux innombrables fuites d’eau ; encore une fois, la gestion de l’or bleu est une affaire de compétences et de professionnels.

M. Zenasni (Le Soir d’Algérie).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *