La micro-entreprise veut mieux communiquer

Le dispositif de soutien à l’emploi des jeunes (Ansej, Cnac et Anem), a fait le choix, pour la période allant du 05 novembre 2017 au 09 janvier 2018, de faire une campagne de communication atypique, au regard des stratégies habituellement, développées, repensant la dynamique des relations entre la presse écrite et les Agences de l’emploi ainsi que l’organisation du volet de médiatisation, dans les 48 wilayas du pays en 2 pôles «Centre-Sud» et «Est-Ouest».

Objectif, convaincre les jeunes, désireux d’entrer dans la vie active à trouver un premier emploi tout en étant accompagnés.

Et de viser, également, le monde des entreprises et les employeurs qu’il s’agit de convaincre de l’utilité de ce dispositif, qui met en avant leur implication pour l’insertion des jeunes et leur engagement, sur le long terme.

Ainsi, après la première journée d’information de cette large campagne, qui a débuté, simultanément, à Sétif et Sidi Bel-Abbès (le 5 novembre dernier), le planning de cette campagne (de 25 journées) a concerné, cette fois-ci, les wilayas de Bordj Bou Arreridj et Tlemcen, le 8 novembre dernier, en invitant un groupe de journalistes à une visite guidée dans trois micro-entreprises créées dans ce cadre.

Cette visite a permis de constater qu’il existe des jeunes promoteurs qui ont totalement réussi dans leurs initiatives de création de micro-entreprises. Le départ a eu lieu, mercredi dernier, au palais de la Culture «Abdelkrim Dali» de Tlemcen.

La première étape de cette tournée a conduit les directeurs de l’Emploi, Ansej, Cnac et Anem, respectivement MM. Belayachi Nasreddine, Bouniar Mohamed, Meziane Karim, et Rebiai H’fif, et les gens de la presse au Centre d’enfouissement technique de Saf-Saf, dans la commune de Tlemcen, pour visiter une micro-entreprise spécialisée dans la récupération des matières non métalliques recyclables du jeune promoteur Bilami Nabil dont l’activité a débuté le mois de juin 2007.

Outre la collecte et le tri du plastique et du papier pour le recyclage, cet établissement produit du compost à partir des déchets ménagers et récupère du gaz de méthane à partir de cette opération de recyclage. Il emploie aujourd’hui 10 ouvriers.

Le groupe a, ensuite, visité une micro-entreprise du jeune Mansouri Mohamed Amine, spécialisée dans la transformation du papier et la fabrication de tous types d’emballage à Bouhanak, dans la commune de Mansourah. Cette petite entreprise a démarré le mois d’octobre 2015. Elle emploie 10 ouvriers.

Dans la même cité, la délégation s’est, ensuite, rendue dans une micro-entreprise, «Diouls Yaghmorassen», spécialisée dans la fabrication des produits alimentaires dont le coût d’investissement accordé par la CNAC est de près d’un milliard de centimes. Cette petite entreprise, qui a démarré en 2014, a aujourd’hui un effectif de 22 personnes, en majorité des femmes.

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *