Le ministre de la justice, Tayeb Louh, inaugure le nouveau tribunal de Maghnia

Photos: Ougouti Moulay Ahmed

Le ministre de la justice, et garde des sceaux, Tayeb Louh, inaugure le nouveau tribunal de Maghnia

Par Khaled Boumediene

Fini le parcours absurde et sinueux pour accéder à la salle d’audience, et les bureaux introuvables du président du tribunal, du procureur de la République et ses adjoints, et des greffiers au fond du couloir et du labyrinthe de l’ancien tribunal, situé au centre-ville de Maghnia.

Fini les salles d’audience sans chauffage et la lumière froide des néons. Fini le vieux bois réconfortant des salles d’audience où résonnent les plaidoiries depuis plusieurs années. Fini, aussi, les odeurs émanant des toilettes et archives humides s’entassant dans des bureaux exigus et mal aérés.

Cette année 2017, Maghnia se mettra à l’heure du XXIe siècle. Le nouveau tribunal, inauguré ce dimanche par le ministre de la justice, et garde des sceaux, Tayeb Louh, à la sortie ouest de la ville de Maghnia, rimera avec proximité, simplicité et transparence. Il réunira toutes les juridictions de première instance.

Du divorce au litige foncier, du conflit avec un employeur à celui avec son voisin, le justiciable aura désormais accès à ses juges, mais aussi à ses médiateurs et avocats. Le «Guichet unique» lui permettra d’obtenir des informations précises, complètes et fiables, des documents et formulaires sur n’importe quel type de procédure, lui donnera accès facile aux décisions de jurisprudence, une circulation aisée, une organisation digne d’un service public moderne et soucieux d’efficacité.

Bénéficiant d’une situation exceptionnelle à la sortie ouest de la ville de Maghnia, le nouveau tribunal d’une superficie de 15000 m2 (dont 11400 m2 aménagés), réunira l’ensemble des services de tribunal.

Dans le hall d’entrée de ce grand édifice, les écrans électroniques permettront de suivre la date de son procès, et de connaître les services de cette juridiction. En outre, grâce à une signalétique digne d’un aéroport international, les justiciables repéreront aisément les horaires des différentes audiences et les numéros des différentes salles de cette institution judiciaire. Enfin, grâce aux nouvelles technologies de l’informatique et la communication, et la numérisation électronique, les justiciables pourront s’approprier de leurs documents judiciaires (casier judiciaire, nationalité, jugements etc.) en un laps de temps. Ces mesures sont au cœur du programme de modernisation de la justice, initié par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et mis en application par le ministre de la justice, et garde des sceaux, Tayeb Louh.

Les milliers de personnes (magistrats, avocats, personnels de police et de gendarmerie, fonctionnaires de l’administration pénitentiaire ou d’autres administrations, personnels d’exploitation, prévenus libres, gardés à vue ou incarcérés, victimes, témoins, presse,  accompagnants, public des audiences, visiteurs etc.), qui se rendront quotidiennement à ce somptueux tribunal, vont certainement modifier leur perception en découvrant cette impression de modernité, de fluidité, de lumière et de simplicité qui se dégagent sur les lieux de cette imposante institution judiciaire.

Il faut souligner, qu’à l’occasion de l’ouverture de ce nouveau tribunal, qui a vu la présence du wali de Tlemcen, Saci Ahmed Abdelhafid, des autorités civiles et militaires, des magistrats de la cour et tribunaux, des greffiers, des avocats, ainsi qu’un grand nombre de citoyens de la ville de Maghnia, tout un cérémonial festi d’accueil a été mis en place avec des saxophones, zornas, groupes folkloriques, youyous de femmes, orchestres de jeunes, chorale féminine, fantasia, baroud et banderoles à son effigie, drapeaux et oriflammes pour recevoir comme il se doit Tayeb Louh, le natif de la ville de Maghnia, qui ne cesse de doter en équipements cette localité frontalière, vitrine de l’ouest du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *