Le nombre de diabétiques en hausse

« Ensemble contre le diabète » est le thème d’une journée d’information organisée dernièrement au siège de l’assemblée populaire de la wilaya de Tlemcen par l’association « Elite nationale des sciences médicales » qui active sous l’égide de la faculté de médecine de l’université Abou Bekr Belkaid.
Près de 20.000 diabétiques sont recensés dans cette wilaya, dont la plupart habitant dans les zones rurales comme Béni Snous, El Aricha ou Sebdou ne bénéficient pas d’une couverture sociale, car issus de couches défavorisées. Les obstacles thérapeutiques concernent aussi la cherté des médicaments dans les pharmacies comme le Mixtr FM cédé à 1.600 dinars ou le Mix Filixpen qui coute 6.000 dinars l’unité.
Il y a aussi un nombre important de citoyens qui trainent cette maladie et l’ignorent car n’ayant jamais procédé à un dépistage précoce. La situation demeure de ce fait préoccupante au niveau des structures de santé.
Cette journée de sensibilisation a permis de faire le point de la situation et de préconiser des solutions en vue d’intéresser le plus grand nombre de malades potentiels à se rapprocher des structures sanitaires pour une prise en charge rapide et efficace. Il s’agit d’attirer l’attention du grand public sur les facteurs de risque du diabète comme l’obésité, l’hyperlipidémie, l’hypertension artérielle, le tabac et l’alcool, la sédentarité et le stress.
Selon Fethi Brahimi, président de l’association de protection des malades « le diabète touche toutes les tranches d’âges et toutes les catégories sociales. C’est une maladie qui connait la plus forte progression non seulement dans la région de Tlemcen, mais à travers tout le territoire national au point d’être qualifiée de véritable pandémie par l’OMS »

Liberté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *