Un nouveau quota de 1.000 logements LPA et des réserves

Le wali de Tlemcen, Benyaïche Ali, a indiqué que les dotations versées à la wilaya pour le développement local des communes urbaines et rurales, ainsi que le Fonds commun des collectivités locales (FCCL) sont de l’ordre de 6,8 milliards de dinars cette année. Une bonne surprise pour les nouveaux élus locaux.

Intervenant à l’occasion de la première session extraordinaire 2018 de l’assemblée populaire de wilaya, mercredi, le chef de l’exécutif a précisé que près de 670 opérations ont été retenues pour les équipements, et 370 autres opérations pour les projets visant à améliorer le cadre de vie des citoyens dont principalement l’assainissement, l’AEP, le gaz naturel, l’électrification rurale, les sports et la jeunesse, l’éducation et la santé.

« Par ces importantes dotations, l’Etat a affiché une fois de plus sa volonté d’améliorer le cadre de vie des citoyens. Ces projets, qui constituent une bouffée d’oxygène, lancés dans plusieurs secteurs doivent faire l’objet d’un bon suivi de la part de tous les élus et les administrations concernées pour prendre en charge les préoccupations soulevées par les citoyens et répondre à leurs attentes et aspirations dans tous les domaines. Nous devons redoubler d’effort pour le développement de toutes les localités de notre wilaya », a notamment souligné le wali de Tlemcen.

Dans le même contexte, M. Benyaïche a annoncé que la wilaya de Tlemcen a bénéficié d’un nouveau quota de 1.000 logements de type LPA, afin de répondre aux demandes de logements et diminuer la pression sur les autres formules d’acquisition de logements, précisant dans ce cadre, que la commune de Tlemcen enregistre, à elle seule, quelque 25.000 demandes de logements. « J’insiste sur le bon choix des assiettes de terrain des projets de logements qui doivent être accessibles et faciliter les raccordements en assainissement, AEP, électricité et téléphone. Du fait du mauvais choix de terrain, des logements AADL d’Oudjelida, les opérations d’assainissement et d’AEP vont nous coûter près de 18 milliards ! Est-ce normal ? Il faut également éviter les terrains agricoles et privés et opter pour les terrains communaux ou domaniaux. Il faut aussi veiller à préserver le cachet urbanistique de chaque commune. Une commune rurale ne doit pas être agressée par des bâtiments élevés et non adaptés au monde rural, il faut cesser cette mascarade », a-t-il dit.

Par ailleurs, le wali de Tlemcen n’a pas caché, lors de cette rencontre, son agacement face à la question de l’absence de quelques directeurs de l’exécutif et responsables locaux à cette session extraordinaire. En effet, faisant appel au directeur de l’OPGI de Tlemcen pour répondre à une question sur le logement social posé par un membre de l’APW, le wali a remarqué l’absence de ce responsable, ce qui l’a irrité. Le wali a ainsi donné des instructions fermes à tous les responsables pour suivre les débats des membres de l’APW et d’accorder l’importance aux préoccupations nombreuses des citoyens exprimées par les élus locaux.

A noter que lors de cette session extraordinaire de l’APW présidée par Dr. Bekhechi Mohamed, les 43 membres ont approuvé à l’unanimité la mouture du règlement intérieur (49 articles) de cette assemblée, ainsi que la liste des vice-présidents proposés à cette occasion.

Les six vice-présidents de l’Assemblée sont Acimi Sidi Mohamed, Nasri Sid Ahmed, Saïdani Zakaria, Bouakel Mohamed, Hamel Belkheir et Maâtallah Hocine. Quant aux responsables des commissions de l’APW, M. Bekhechi a indiqué qu’ils seront annoncés ultérieurement.

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *