Une nouvelle drogue qui fait peur

La nouvelle «drogue zombie» est arrivée à Tlemcen, a-t-on appris auprès de M. Amieur Mohamed, secrétaire général de la wilaya de Tlemcen et ce, en marge de la journée de sensibilisation et d’information contre la propagation de la consommation de drogue et ses effets néfastes, organisée par la wilaya de Tlemcen à El Méchouar et ce, à l’initiative du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire.

A Tlemcen, la consommation et la dépendance à la drogue ont connu ces dernières années une augmentation effrayante, le nombre de dépendants et les modes de consommation se sont diversifiés, passant du cannabis aux drogues dures, comme la cocaïne, l’héroïne et aujourd’hui, la drogue zombie, méconnue jusqu’ici dans le pays.

«Cette drogue très dangereuse, constituée à partir de produits chimiques et d’herbes est désormais présente à Tlemcen et menace nos jeunes et nos enfants. Les services de sécurité de Tlemcen ont même saisi récemment ce type de drogue chez un jeune. Cette journée de sensibilisation des jeunes contre la consommation de la drogue et des psychotropes dangereux, vient à point nommé pour relancer les campagnes d’information et de sensibilisation et alerter surtout nos jeunes contre cette dangereuse substance. Le consommateur de cette drogue peut avoir des délires, des crises hallucinatoires et des pertes de conscience», a indiqué M. Amieur, soulignant qu’une caravane composée de jeunes bénévoles sillonnera à cet effet tous les grands quartiers de la ville de Tlemcen et ce en présence des services de sécurité et des services de l’action sociale, l’éducation, des affaires religieuses, de la jeunesse et sports, de la culture, de l’APW et l’APC ainsi que des représentants et responsables du mouvement associatif exerçant dans le domaine de la lutte contre la consommation de drogue, pour alerter contre les effets dévastateurs provoqués par la consommation excessive des psychotropes, qui cible une population des deux sexes de plus en plus jeune.

M. Amieur a en outre révélé que des cellules de sensibilisation ont été installées au niveau de chaque commune de la wilaya pour éradiquer ce phénomène nuisible pour la société. Dans le même cadre, ce centre aidera les personnes désirant se libérer de leur dépendance de toutes sortes de drogues, en collaboration avec les médecins psychiatres du CHU de Tlemcen.

Par ailleurs, le secrétaire de la wilaya nous a indiqué, qu’un centre pour personnes atteintes de troubles psychiques et neurologiques, spécialisé dans la désintoxication, ouvrira bientôt ses portes dans la ville de Tlemcen. Il sera encadré par des médecins, des psychologues et des psychiatres. L’ouverture de cet établissement sera d’un apport important pour la wilaya de Tlemcen qui dispose de structures de santé non négligeables et de nombreuses associations caritatives.

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *