Ould Abbès à Tlemcen: « Ils n’ont qu’à présenter leur candidat !»

«Je vous annonce tous une bonne nouvelle ! 60 membres d’Assemblées populaires communales de Sidi Chahmi, Es-Sénia, Kerma et Tafraoui, ont rejoint les rangs de notre parti ! Vous voyez, le FLN se renforce ! Le FLN tend la main à tous ceux qui approuvent le programme du président de la République ! Le FLN passe désormais de 704 à 708 Assemblées populaires communales, ce qui démontre que notre parti travaille avec pragmatisme et dévouement pour le seul intérêt de la population et le développement local. Ces élus ont pris leur décision de leur propre gré, et après une mûre réflexion, ils sont les bienvenus chez nous.

Notre parti ouvre ses portes aux jeunes et aux citoyens de façon générale, afin de faire perdurer ses idéaux, et permettre un meilleur ancrage du parti et une plus grande influence sur la société», a clamé hier le secrétaire général du Front de Libération nationale, Djamel Ould Abbès, au début de son intervention à l’occasion des travaux de la 20e université d’été de son parti, sous le slogan «Fidélité et continuité» à la Rocade d’Imama, en présence des organisations estudiantines des 43 wilayas affiliées à l’Alliance pour le renouveau estudiantin national (AREN), et de nombreux cadres et élus du FLN.

Soutenant que le FLN œuvre pour remettre le flambeau à une génération de jeunes intègres et «imbus de principes du 1er novembre 1954», le SG du FLN a ajouté que «l’élite intellectuelle a toujours constitué une préoccupation majeure pour le FLN qui la place comme un pilier principal pour l’avenir de notre pays. Toute la direction politique du FLN vous salue, car vous avez démontré votre totale solidarité avec le FLN dans sa démarche d’adhésion massive au cinquième mandat du président Bouteflika, futur candidat du FLN».

Ould Abbès a ensuite invité les étudiants présents à suivre un documentaire-vidéo retraçant les grandes réalisations de 20 ans de règne du président Bouteflika. Vantant le bilan présenté pendant près de 7 minutes, le secrétaire général de cette formation politique est revenu sur «le saut qualificatif» et «les acquis» de l’université algérienne depuis 1999.

«Vous avez vu ?! Personne ne peut réaliser ce qu’a fait notre Président ! Des dizaines d’universités et de laboratoires ont été construits ! En 1954, il n’y avait qu’une seule université, 17 en 1999, et 118 universités et annexes aujourd’hui ! Près de 300.000 étudiants sont sortis cette année des universités algériennes. Près de 20.000 médecins formés à l’université algérienne sont actuellement en France, Allemagne, Japon, etc. Vous voyez ?! C’est ça l’Algérie de Bouteflika !».

Abordant la scène politique du pays, M. Ould Abbès est revenu sur les critiques faites par certains partis de l’opposition sur le soutien du FLN au président Bouteflika. «Ils nous reprochent de mener une campagne électorale pour le président Bouteflika ! Eh bien qu’ils sachent une chose: le FLN mène une campagne et demie pour Bouteflika ! C’est le seul garant avec, bien sûr, notre armée nationale populaire pour préserver la stabilité et la sécurité de l’Algérie ! Et puis nous leur dirons que Bouteflika n’a même pas besoin de campagne électorale, vous savez pourquoi ? Tout le peuple qui l’aime ! Pourquoi ont-ils peur ? Ils n’ont qu’à présenter leur candidat !».

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *