Les pêcheurs sensibilisés

Dans le cadre de la politique de conservation et de gestion durable des ressources halieutiques, la direction de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya de Tlemcen a indiqué que la période du repos biologique est fixée du 1er mai au 31 août, afin d’assurer la maturité des différentes espèces de poissons en vue d’une meilleure reproduction.

Selon la chargée de la communication, Mme Kara, un programme d’action visant à sensibiliser les professionnels sur l’intérêt du respect de cette période pour une exploitation rationnelle et durable des produits de la mer vient d’être tracé par la direction de la pêche et des ressources halieutiques de Tlemcen.

«Cette période incite les chalutiers de cesser momentanément leurs activités en deçà des trois miles marins», a souligné Mme Kara.

L’arrêté ministériel du 24 avril 2004, issu de la loi portant code de la pêche maritime, interdit à tout chalutier de pêche concerné de procéder à toute opération de pêche et à des opérations connexes de pêche pendant toute la durée de la période de fermeture annuelle.

«Des notes affichées au niveau des ports de Ghazaouet, Honaine et Marsa Ben M’hidi rappellent à toutes les embarcations notamment les chalutiers à se conformer à cette mesure, qui fixe les limitations d’utilisation des chaluts pélagiques, semi-pélagiques et de fond dans le temps et dans l’espace. L’usage de ces filets est interdit, de jour comme de nuit, du 1er mai jusqu’au 31 août, à l’intérieur des 3 miles marins, mesurés à partir des alignements de référence, tels que définis par l’article 4 de l’arrêté ministériel. Des journées de sensibilisation sont organisées au profit des professionnels de la pêche. En outre, une cellule chargée du suivi de cette opération a été installée au niveau du port de Ghazaouet. Elle est composée d’inspecteurs de la pêche, d’un vulgarisateur et de la chambre de pêche et d’aquaculture, ayant pour mission principale la sensibilisation de proximité. Un atelier permanent durant cette période a été mis en place pour expliquer aux professionnels les zones de pêche, les alignements de base, ainsi que les tailles marchandes des poissons», a précisé notre source.

«Cette mesure répond à l’urgence de sauvegarder nos ressources halieutiques depuis qu’il a été constaté sur le terrain qu’elles sont menacées car la plupart des stocks sont en déclin du fait de la surexploitation et des effets néfastes des pêches illicites, aussi de préserver l’emploi et de renforcer l’économie nationale, et ce grâce à une gestion rationnelle de la biomasse. Sachant que le poisson, au cours de cette période, se rapproche du rivage pour se reproduire, il est impératif de respecter cette période d’interdiction de pêcher dans la zone des 3 miles à partir du rivage dans le but de préserver les produits de la mer afin d’assurer la maturité des différentes espèces pour une meilleure reproduction qui garantirait la durabilité de la ressource halieutique. Avec cette délimitation transitoire, les professionnels qui ne respectent pas cette règlementation encourent des poursuites judiciaires».

Cette période de repos biologique a été fortement respectée durant les dernières années. Selon Mme Kara, aucune infraction n’a été enregistrée en 2014, 2015 et 2016.

Khaled Boumediene.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *