Les pépiniéristes appelés à faire plus

Les pépiniéristes de la wilaya ont été appelés «à produire davantage de plants d’embellissement dans les jardins et espaces verts de la ville en vue de satisfaire la demande et éviter d’aller chercher par exemple le gazon de Blida ou d’ailleurs».

Le wali de Tlemcen, Saci Ahmed Abdelhafid, a souligné que «les pépinières de la wilaya doivent développer la production de toutes les espèces de plants, tels que le platane, le marronnier, le prunus sauvage et les plantes à fleurs».

S’adressant aux responsables de la direction des projets de l’entreprise nationale de génie rural (ERGR)-DAHRA de Tlemcen, à l’occasion de la Journée internationale des forêts célébrée cette année par la Conservation des forêts sous le thème «Les forêts et énergie» au barrage d’El Mefrouch (commune de Terny), le chef de l’exécutif a souligné que «les arbres et la végétation offrent des possibilités de récréation, rendent les quartiers plus agréables, embellissent la ville et améliorent la qualité de vie des citadins. Il faut multiplier les campagnes de plantation et les actions de volontariat pour protéger les bassins versants et lutter contre l’érosion des barrages».

Il a insisté, dans ce sens, sur «l’implication du mouvement associatif, les institutions publiques et privées, les universitaires et les corps constitués, dans les campagnes de volontariat de plantation d’arbres».

Il est à rappeler que l’ERGR de Tlemcen détient et gère deux grandes pépinières de production de plants forestiers, fruitiers et d’ornement à Béni-Ouassine (30 hectares d’olivier Sigoise, cerisier, peuplier noir, caroubier, plants d’ornement et de bordure) et à Sidi Medjahed (8,5 hectares de pins d’Alep, cyprès commun, cyprès Arizona, casuarina, acacia, et chêne-liège).

Par ailleurs, le directeur de la Conservation des forêts de Tlemcen, Kazi Tani Saïd, a indiqué que son administration compte proposer ses pépinières à la concession pour développer la production des plants de toutes espèces, notamment les deux pépinières d’Aïn Tellout et Aïn Ghoraba.

Il a ajouté que près de 10.000 plants remis pour l’administration des barrages et 500 autres de pin d’Alep, cèdre, pin pignon et caroubier ont été plantés.

«L’objectif de la Conservation des forêts est la plantation de quelque 80.000 plants dans le cadre de la campagne-volontariat 2016-2017, qui a été lancé du 25 octobre 2016. Jusqu’à présent, près de 65.000 plants ont été mis en terre. Nous avons aussi lancé une vaste campagne de reboisement à travers les 5 barrages de la wilaya dans le cadre du programme national pour la protection des bassins versants et la lutte contre l’érosion des barrages.

En outre, un programme de volontariat sponsorisé par Sonatrach a été mis en œuvre pour la plantation de 25.000 arbres. Nous avons organisé une journée intitulée «Jardins des Anges» en collaboration avec la radio Chaîne III».

Khaled Boumediene (Le Quotidien d’Oran).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *